Holter

Qu’est-ce que c’est ?

Le Holter ECG correspond à un enregistreur de l’électrocardiogramme sur 24 heures. Il permet de déceler la présence d’un trouble du rythme cardiaque et de surveiller l’efficacité d’un traitement médical. Plus complet qu’un simple électrocardiogramme, cet examen se déroule dans un cadre de vie normal. Indolore et pratique, il ne représente pas une gêne pour les activités quotidiennes.

Comment ça se passe ?

Mis en place le matin au cabinet du cardiologue, le Holter fait rarement l’objet d’une hospitalisation ou d’un arrêt de travail. L’examen comprend 2 rendez-vous de 10 minutes au cours desquels un technicien spécialisé procède à la pose et au retrait de l’appareil enregistreur. En position assise et torse nu, le patient est recouvert d’électrodes sur la poitrine. Reliées à des connecteurs centralisés sur un boitier, ces derniers permettent d’enregistrer les battements du cœur. L’enregistrement se fait de manière automatique et ne requiert aucune intervention extérieure. Par ailleurs, un bouton permet de contrôler le boitier en cas d’apparition de douleurs ou d’accélération du rythme cardiaque. Par ailleurs, le sujet est tenu de noter sur un carnet les diverses activités réalisées durant les 24 heures de l’enregistrement.

Pourquoi pratiquer un Holter ?

L’enregistrement des battements cardiaques par un moniteur Holter vise à détecter les éventuelles anomalies du rythme cardiaque, surtout lorsque le patient présente des signes comme des palpitations ou des syncopes. Par conséquent, il permet d’adapter le traitement médicamenteux selon les troubles du rythme cardiaque connus ou de réaliser des examens plus poussés.

Après l’examen

Le Holter présente une autonomie d’une semaine mais un moniteur d’un à trois jours est généralement suffisant. D’autre part, l’appareil d’enregistrement est connecté à un ordinateur pour permettre une meilleure analyse.

Une fois les résultats interprétés, le spécialiste peut poser un diagnostic de troubles du rythme ou de la conduction électrique, comme :

  • une bradycardie ou ralentissement du rythme cardiaque
  • une tachycardie ou accélération des battements cardiaques
  • des extrasystoles ou troubles du rythme cardiaque engendrés par une contraction précoce du ventricule ou de l’oreillette

Quelques recommandations

Pour obtenir un enregistrement de bonne qualité, il convient de tenir les téléphones portables à distance de l’enregistreur. Il en va de même pour les ordinateurs et les MP3. Le port de bijoux autour du cou sont également à proscrire. En effet, les vêtements en coton offrent une meilleure aération. Si le sujet souhaite pratiquer son sport habituel, des électrodes de rechange sont disponibles.