Assistance ventriculaire

Assistance ventriculaire: qu’est-ce que c’est ? 

L’ assistance ventriculaire est un appareil cardiovasculaire artificiel visant à aider le cœur à pomper, c’est-à-dire qu’il sert à maintenir la circulation sanguine.

Les différents types de DAV

Selon le cas, on distingue plusieurs sortes de dispositifs d’assistance ventriculaire (DAV) :

  • Le ballon de contrepulsion intra aortique

C’est un ballonnet qui se gonfle et se dégonfle à un rythme régulier en vue d’aider le sang à circuler par l’aorte et de réduire l’effort du ventricule gauche. Généralement, cet appareil sert à assister le cœur pendant une période relativement courte (quelques jours). Toutefois, le recours à ce type de DAV intervient dans certains cas, comme suite à une crise cardiaque ou une inflammation au cœur.

  • La prothèse ventriculaire implantable

La prothèse ventriculaire implantable est une pompe mécanique capable d’aider un cœur affaibli à pomper le sang dans tout l’organisme. Celle-ci est utilisée en cas d’insuffisance cardiaque ou terminale, en attendant un donneur pour une greffe cardiaque ou en attendant le rétablissement de la fonction cardiaque.

  • Le cœur artificiel total

De nombreuses recherches tendent à fabriquer un appareil dénué de tubes ou de câbles externes, capable de remplacer le cœur de façon permanente. Plusieurs études restent en cours.

Les mécanismes

La mise en place d’un ballon de contrepulsion intra aortique ne nécessite aucune intervention chirurgicale. Dans la majorité des cas, un long tube mince et flexible ou cathéter est introduit dans un vaisseau sanguin de la jambe (l’artère fémorale) pour atteindre l’aorte, cette dernière étant la principale artère qui transporte le sang oxygéné vers l’ensemble de l’organisme.

Par le biais du cathéter, un petit ballon est inséré dans l’aorte et branché à une console d’ordinateur pour :

  • Contrôler le gonflage et le dégonflage du ballon
  • Apporter une source d’énergie d’appoint en cas d’urgence
  • Surveiller le signal électrique émis par le muscle cardiaque avec un électrocardiogramme
  • Surveiller la pression à l’intérieur de l’aorte

L’implantation d’une prothèse ventriculaire fait l’objet d’une chirurgie. L’on distingue deux types de prothèses : la prothèse ventriculaire gauche et la prothèse ventriculaire droite. À noter que dans les deux cas, l’appareil de pompage est placé dans l’abdomen. Néanmoins, pour la prothèse ventriculaire gauche, un conduit est implanté au bas du ventricule gauche et un conduit de sortie fixé à l’aorte. Quant à la prothèse ventriculaire droite, un conduit d’entrée est fixé au ventricule droit et un conduit de sortie implanté à l’artère pulmonaire. D’autre part, des électrodes en provenance de l’appareil interne sont insérées dans la peau et fixées à un module de contrôle externe, à une source d’énergie ou à des batteries à l’extérieur du corps.