Artérite de MI-artériopathie oblitérante des MI

Description

L’artérite des membres inférieurs est une maladie affectant les artères des jambes. Elle est généralement consécutive à un dépôt de cholestérol dans les artères, entravant ainsi la circulation sanguine. Par conséquent, ce dysfonctionnement limite l’apport d’oxygène aux muscles, favorisant l’apparition d’ischémie. Si l’artérite des membres inférieurs reste longtemps asymptomatique, elle peut évoluer vers des complications sévères. À cet effet, pour réduire sa gravité et améliorer la qualité de vie des patients, il est important d’enrayer les facteurs de risque et de mettre en place une prise en charge précoce.

Les étiologies

Si l’athérosclérose constitue la principale cause de l’artérite des membres inférieurs, d’autres facteurs sont rapportés :

  • L’excès de cholestérol
  • Le diabète
  • Le surpoids et l’obésité
  • Le tabac
  • La consommation excessive d’alcool
  • L’absence d’activité physique et la sédentarité
  • L’âge
  • Le sexe masculin
  • L’hérédité

Les symptômes de la maladie

L’artérite des membres inférieurs survient généralement à la marche, après avoir effectué un certain parcours. Il se produit une crampe ou une douleur musculaire sur la région des lésions artérielles, notamment au niveau de la cuisse, du mollet ou du pied. Si la douleur disparait au repos, elle peut resurgir au cours d’une même distance. On parle de claudication intermittente. Dans sa forme sévère, l’artérite des membres inférieurs peut se traduire par des troubles trophiques caractérisés par des ulcères artériels, une nécrose localisée, une nécrose d’un ou plusieurs orteils voire une gangrène.

Le diagnostic

Le diagnostic de l’artérite des membres inférieurs repose sur différents examens tels que :

Celle-ci permet d’obtenir une image précise des lésions artérielles.

  • L’angiographie par résonnance magnétique

Très performante, l’angiographie par résonnance magnétique est davantage pratiquée chez les patients diabétiques ou insuffisants rénaux atteints de lésions artérielles distales.

  • L’angio-scanner

Nécessitant l’injection d’iode, l’angio-scanner a pour objectif une étude de la paroi artérielle, et une visualisation des calcifications.

  • L’échographie-doppler

Examen non invasif, l’échographie-doppler permet une étude morphologique et hémodynamique du réseau artériel.

Les traitements

La prise en charge de l’artérite des membres inférieurs passe par certaines règles de vie incluant l’arrêt définitif du tabac, la lutte contre la surcharge pondérale, le maintien de la pression artérielle en dessous de 140/90 mmHg et du taux de LDL-cholesterol < 2,59 mmol/L ainsi que l’équilibre du taux de glycémie inférieur à 1 g/L. D’autre part, des médicaments sont prescrits tels que les antiagrégants plaquettaires visant à réduire les événements cardio-vasculaires dans cette population.