Artérite et diabète

Généralités

Le diabète correspond à une augmentation du taux de sucre dans le sang. On en distingue deux types : le diabète de type 1 ou insulinodépendant, courant chez les sujets jeunes, et le diabète de type 2 ou non insulinodépendant, observé davantage chez les patients d’âge avancé, suite à un surpoids. À noter que cette dernière forme expose les malades à des risques cardio-vasculaires.

Rappelons que l’aorte constitue l’artère principale de l’organisme à l’origine des branches, celles-ci étant responsables de la vascularisation et de l’oxygénation des organes du corps humain.

L’ artérite des membres inférieurs constitue une atteinte obstructive des artères des membres inférieurs, souvent secondaire à des lésions athéromateuses. Celles-ci font suite à un dépôt de liquide ou cholestérol sur la paroi interne des artères. Ce sont les dépôts d’athérome, ils réduisent ainsi le diamètre de l’artère.

Les symptômes

L’ artérite des membres inférieurs se présente sous forme de douleur de type crampe dans les mollets ou les pieds suite à un effort et surtout à la marche. Celle-ci tend néanmoins à disparaitre après quelques minutes de repos. Cet apaisement est consécutif à la réduction du débit sanguin dans les muscles. Il s’agit d’ischémie musculaire à l’effort.

La gravité de l’affection est évaluée à travers la distance de la marche, c’est-à-dire du parcours au bout duquel le patient ressent une douleur sous forme de crampe. Cette mesure constitue une base pour le contrôle et l’évaluation de l’intérêt d’un traitement médicamenteux ou chirurgical.

Dans sa forme sévère, l’artérite diabétique se traduit par des ulcères artériels ressentis au niveau des points de frottement comme les extrémités des orteils, les bords latéraux des pieds ou les talons.

Les examens à réaliser

Le suivi médical de l’artérite diabétique consiste en une vérification de la circulation du sang dans les membres inférieurs et la recherche de pouls. La sensibilité au froid, au chaud et à la douleur est également contrôlée. Si besoin, un calcul de la différence de tension artérielle entre la cheville et le bras est réalisé en vue de déceler l’éventuelle atteinte d’une artère. D’autre part, des examens complémentaires sont prescrits afin de confirmer le diagnostic :

  • L’échographie-doppler artériel des membres inférieurs : pour visualiser l’aspect des artères en vue la vitesse de circulation du sang dans les artères
  • L’artériographie : pour obtenir des images précises des artères des membres inférieurs à travers l’injection d’un produit de contraste

Les traitements

La prise en charge de l’ artérite diabétique consiste en la correction des facteurs de risque, notamment à travers l’équilibration du diabète, la perte de poids, l’arrêt du tabac et la correction d’une hypertension artérielle ou d’une hypercholestérolémie.

Le traitement médical passe par la prescription de deux médicaments comme les antiagrégants plaquettaires ou les statines. À l’échec de la prise en charge médicale, les techniques chirurgicales s’imposent.