Neurologie

Origine et raison d’être de la neurologie

Le terme « neurologie » a été introduit dans le vocabulaire médical par le médecin anglais Thomas Willis. Il s’agit d’une spécialité médicale étudiant l’anatomie et le fonctionnement du système nerveux central (cerveau et moelle épinière) et du système nerveux périphérique (nerfs). Elle traite également les maladies pouvant les toucher. Elle intervient donc sur toutes sortes de fonctions à l’instar de la conscience, de la veille et du sommeil, de la communication et du langage, des comportements, du contrôle des mouvements, des perceptions sensorielles, etc.

Les pathologies 

Il existe 6 grandes catégories de pathologies pris en charge par la neurologie : les pathologies du cerveau (maladie de Parkinson, maladie d’Alzheimer, céphalées, coma, etc.), les pathologies des méninges (méningite, méningiome, hémorragie méningée), les pathologies du système nerveux périphérique (polynévrite, syndrome de Guillain-Barré, mononeuropathie, etc.), les pathologies des nerfs crâniens (algie vasculaire de la face, névralgie du trijumeau, paralysie faciale), les pathologies médullaires (sclérose en plaques, poliomyélite, SLA, etc.) et les pathologies musculaires (myopathie, myotonie congénitale, myasthénie, etc.).

Discipline unie et active, la neurologie possède un large champ de collaboration. Ainsi, elle interagit avec d’autres disciplines à l’instar de l’ophtalmologie, l’ORL, la neurochirurgie ou la psychiatrie pour élargir les connaissances et permettre des avancées dans la recherche.

Parmi les principales maladies qui relèvent de la neurologie on trouve :