Polyneuropathie ou autres troubles du système nerveux périphérique

Troubles du système nerveux périphérique : description

Prolongement du système nerveux central (moelle épinière et encéphale, composé du cerveau, du cervelet et du bulbe rachidien), le système nerveux périphérique est constitué des nerfs crâniens et des nerfs spinaux, depuis leurs naissances jusqu’à leurs terminaisons. Les troubles du système nerveux périphérique, également appelés neuropathies périphériques, portent sur toutes les atteintes des nerfs périphériques, qu’elles soient isolées, diffuses, tronculaires, radiculaires, symétriques ou non. Ces affections se manifestent par des troubles moteurs (parésie ou paralysie), des troubles sensitifs subjectifs (douleurs, paresthésies) ou objectifs (hypoesthésie, anesthésie), une abolition des réflexes ostéotendineux ou encore des troubles neurovégétatifs.

Troubles du système nerveux périphérique : étiologie

Les neuropathies périphériques se déclarent sous diverses formes : mononeuropathie, mononévrite, polyneuropathie, plexopathie, radiculopathie, etc. Des lésions ou un dysfonctionnement du corps cellulaire, de la gaine de myéline, des axones ou de la jonction neuromusculaire peuvent être à l’origine de ces troubles du système nerveux périphérique. Ceux-ci peuvent aussi être génétiques (perte des programmes de survie des neurones permettant au système nerveux d’éliminer des cellules ayant établi des connexions aberrantes et de contrôler la taille des différentes populations de neurones) ou acquis (provoqués par des affections toxiques, métaboliques, traumatiques, infectieuses ou inflammatoires).

 

Voici un point plus détaillé sur les principaux troubles du système nerveux périphérique :