Neuropathie diabétique

Introduction à la neuropathie diabétique

La neuropathie diabétique touche les personnes souffrant d’un diabète depuis plusieurs années. L’hyperglycémie chronique conduit à une dégénération des nerfs. Cette maladie peut toucher un ou plusieurs nerfs, notamment les plus longs, ceux à destination des membres inférieurs. Elle peut également atteindre l’appareil génito-urinaire et l’appareil digestif. La neuropathie diabétique est l’une des causes de la survenue du pied diabétique, une autre complication du diabète.

Signes et symptômes de la neuropathie diabétique

Il existe plusieurs types de neuropathie diabétique : périphérique et végétative.

Les symptômes diffèrent selon le système nerveux touché : des sensations de brûlure, des décharges électriques, des crampes nocturnes, des fourmillements et une perte de la sensibilité fine notamment au niveau du pied. Les malades souffrent également de troubles de la miction, de l’érection, digestifs et d’une transpiration abondante, surtout au moment du repas.

Diagnostic de la neuropathie diabétique

Le diagnostic de la neuropathie diabétique se fait régulièrement lors d’une consultation chez le médecin. Ce dernier effectue un examen neurologique et un test de la sensibilité des membres inférieurs. Le médecin procède au test du fil de nylon passé sous la plante de pied pendant que le patient ferme les yeux. Le malade doit identifier l’endroit touché par le fil. Un autre test consiste à poser un diapason sur le pied. Le diagnostic est par la suite confirmé par un électromyogramme.

Prise en charge de la neuropathie diabétique

La TENS (électro-neuro-stimulation transcutanée) est efficace pour soulager les douleurs de neuropathie. Cette technique consiste à envoyer des microcourants à travers la peau par le biais d’un appareil portatif. Cette diffusion de microcourants provoque la libération d’endorphine dans les fibres nerveuses, apportant un soulagement aux patients. Elle est sans effet secondaire tout en ayant le niveau d’efficacité des médicaments. En revanche, les malades doivent suivre une à deux séances de 20 minutes par jour pour voir des résultats.

Le traitement consiste à rééquilibrer le taux de glycémie dans le sang pour stabiliser l’évolution de la maladie et surtout empêcher son aggravation. Le soulagement des douleurs se fait au cas par cas. Les douleurs peuvent être atténuées par la prise de médicaments généraux tels que le paracétamol ou les psychotropes (efficaces, mais les effets secondaires sont importants). Des séances de kinésithérapie sont indispensables pour la rééducation.

La neuropathie diabétique apparaît le plus souvent après plusieurs années de la survenue du diabète. Il est possible de la prévenir en respectant soigneusement les règles hygiéno-diététiques. Le suivi régulier permet également de détecter à temps l’apparition des complications et de réagir en conséquence.