Ésotropie

Généralités

L’ ésotropie est un cas particulier de strabisme caractérisé par un œil orienté vers l’intérieur. Elle est aussi connue sous le nom de strabisme convergent. Ce problème de parallélisme des axes visuels est particulièrement répandu chez les enfants. Les jeunes enfants atteints de ce trouble ne parviennent pas à déplacer leurs yeux de manière coordonnée.

L’ ésotropie est dite accommodative si la déviation de l’œil se produit uniquement lorsque l’enfant a une hypermétropie, le phénomène est amplifié lorsque l’enfent se concentre sur un objet ou s’efforce de voir plus clairement. L’anomalie peut notamment survenir lors d’une mise au point de près ou d’une focalisation sur un objet distant. Parfois, la déviation apparait dans les deux situations, lorsque le sujet se focalise sur un objet éloigné ou se trouvant à proximité. Ce type d’ésotropie peut toucher les enfants à partir de 2 ans.

Diagnostic

Le premier signe de l’ ésotropie est assez évident, la déviation convergente d’un œil par rapport à l’autre. L’anomalie peut ainsi être détectée par le médecin ou le pédiatre après un examen de la vue. Parfois, les enfants présentant cette affection ont tendance à incliner légèrement la tête pour se concentrer sur un objet avec les deux yeux. Il est préférable de faire un examen de la vue des enfants entre trois ans et trois ans et demi. Si nécessaire, le médecin approché orientera les parents vers un ophtalmologiste.

Il est nécessaire de vérifier le plus tôt possible la vision de l’enfant en cas d’antécédents familiaux d’amblyopie (réduction voire perte de l’acuité visuelle de l’œil dévié), d’ésotropie ou de strabisme en général. Il est fortement recommandé d’approcher un ophtalmologiste avant l’âge de 3 ans pour corriger sans tarder les éventuels problèmes.

Traitement

Le principal objectif du traitement pour l’ ésotropie est de redresser l’œil tourné vers le nez dans l’axe de la vision. À l’instar des autres formes de strabisme, des lunettes spécifiques permettent de corriger la déviation. Certains médecins optent pour la chirurgie afin de redresser les muscles asymétriques autour de l’œil. D’autre part, il est parfois nécessaire de résoudre les anomalies sous-jacentes à l’origine de l’ésotropie (cataracte, hydrocéphalie, tumeurs, etc.) pour corriger le problème.

En général, des verres correcteurs suffisent pour résoudre les ésotropies accommodatives. Ces verres permettent de réaligner les deux axes de la vision en soulageant l’œil convergent de l’effort d’accommodation. En cas d’échec de ce traitement, il est nécessaire d’envisager la chirurgie pour guérir le trouble. De plus, le temps de récupération après l’intervention s’avère rapide. Le patient peut reprendre son rythme de vie habituel quelques jours après l’opération.