Arthrose rachidienne

Généralités

L’arthrose lombaire est l’usure chronique du cartilage suivie d’un déséquilibre entre la production et la dégradation des cellules osseuses. Phénomène assez complexe, elle fait intervenir des facteurs physiques et métaboliques. En termes généraux, le cartilage qui recouvre l’extrémité des os assure la mobilité articulaire avec un minimum de frottements. Pour conserver toutes leurs capacités de mobilité, les cellules détruites doivent impérativement être remplacées. Dans le cas contraire, c’est-à-dire lorsque le remplacement des cellules est plus lent que leur disparition, il survient un déséquilibre métabolique de l’articulation. Des fissures se creusent peu à peu jusqu’à former des ulcérations.

La colonne vertébrale est constituée de vertèbres qui s’articulent entre elles par l’intermédiaire des articulations et des cartilages. L’arthrose de la colonne vertébrale est, de ce fait, caractérisée par l’usure chronique des vertèbres lombaires très souvent, notamment au niveau des apophyses articulaires postérieures. Cette pathologie donne le plus souvent suite à la dégénérescence du disque intervertébral.

L’arthrose de la colonne vertébrale regroupe l’arthrose cervicale et l’arthrose lombaire.

Causes

L’arthrose rachidienne est secondaire à :

  • L’âge
  • Une fracture vertébrale suite à un traumatisme
  • Une inflammation ou infection des disques intervertébraux : spondylodiscite
  • Une inflammation des articulations vertébrales comme la maladie de Scheuermann
  • Une attitude posturale « vicieuse » comme la scoliose, une déviation latérale de la colonne vertébrale ou encore l’hypercyphose (dos rond)

D’autres facteurs peuvent être à l’origine des arthroses vertébrales :

  • Le stress physique imposé par la profession
  • Les maladies qui affaiblissent les muscles du tronc

Symptômes

Les symptômes diffèrent selon la localisation des lésions. L’arthrose lombaire est habituellement basse, médiane ou en barre et entraîne des douleurs au niveau de la charnière dorsolombaire ou lombaire haute. Les douleurs mécaniques sont maximales le matin et le soir, et aggravées par les mouvements. Des crises aigües comme la sciatique, la névralgie crurale sont des symptômes de la hernie discale qui comprime les racines nerveuses lombaires.

L’arthrose cervicale engendre des douleurs et des raideurs dans le haut du dos et dans le cou.

Traitement

Le traitement de l’arthrose rachidienne passe par :

  • La kinésithérapie
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens
  • Les antalgiques généraux adaptés à l’intensité de la douleur

Le repos est également préconisé pour soulager les poussées d’arthrose. Toutefois, la meilleure façon de calmer une mobilité rachidienne est de fortifier les muscles paravertébraux. La pratique d’une activité physique est alors vivement conseillée.

Les complications possibles de l’arthrose sont la détérioration de la moelle épinière. Ce phénomène survient lorsque les vertèbres sont traversées par un canal, ce dernier étant rétréci par les déformations engendrées par la pathologie.