Pandémie de Covid-19
Les réponses à vos questions

Quels sont les mesures et gestes barrières à adopter ?

  • Se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcoolique
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • Se moucher dans un mouchoir à usage unique
  • Respecter une distance d’au moins un mètre avec les autres
  • Porter un masque quand la distance ne peut pas être respectée et dans les lieux où cela est obligatoire.
  • Limiter au maximum ses contacts sociaux (6 maximum)
  • Eviter de se toucher le visage
  • Aérer les pièces 3 fois par jour pendant 10 minutes
  • Saluer sans serrer la main et arrêter les embrassades
  • Utiliser les outils numériques (TousAntiCovid)

Pour plus d’informations :

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/affiche_gestes_barriere.pdf

 

Quels sont les symptômes de la COVID-19 ?

Les symptômes les plus courants sont les suivants :

  • Fièvre autour de 38°C
  • Toux sèche
  • Fatigue

D’autres symptômes moins courants peuvent toucher certains patients :

  • Perte du goût et de l’odorat
  • Congestion nasale
  • Conjonctivite (yeux rouges)
  • Mal de gorge
  • Maux de tête
  • Douleurs musculaires ou articulaires
  • Différents types d’éruption cutanée
  • Nausées ou vomissements
  • Diarrhée
  • Frissons ou vertiges

Les symptômes sont généralement bénins.

Certaines personnes sont infectées mais ne présentent que des symptômes très légers ou absolument aucun symptôme. Ce sont les cas asymptomatiques.

Inversement certains patients développent des symptômes de la forme grave de COVID-19. Ces symptômes sont les suivants :

  • Essoufflement
  • Perte d’appétit
  • État confusionnel
  • Douleurs ou sensation d’oppression persistantes dans la poitrine,
  • Température élevée (supérieure à 38° C).

D’autres symptômes de la forme grave de Covid-19 sont moins courants :

  • Irritabilité
  • État confusionnel
  • Altération de la conscience (parfois associée à des crises)
  • Troubles anxieux
  • Dépression
  • Troubles du sommeil
  • Complications neurologiques plus graves et plus rares : accidents vasculaires cérébraux, inflammations du cerveau, délire et lésions nerveuses.

Toute personne, quel que soit son âge, qui présente de la fièvre et/ou une toux associée à des difficultés à respirer ou à un essoufflement, des douleurs ou une sensation d’oppression dans la poitrine, ou une perte d’élocution ou de mouvement, doit immédiatement contacter le 15.

 

Quand faut-il faire un test de dépistage de la COVID-19 ?

Quiconque présente des symptômes doit se faire tester.

Les personnes qui ne présentent pas de symptômes, mais qui ont été en contact étroit avec une personne infectée ou susceptible de l’être, peuvent également se faire tester : elles sont contactées directement  par l’Assurance Maladie ou l’ARS de leur région si le contact est avéré. Si ce n’est pas le cas, il est recommandé de contacter un médecin.

En attendant les résultats du test, il convient de s’isoler des autres personnes.

 

Qu’est-ce qu’un cas contact ?

Un cas contact désigne une personne qui a été «en contact à risque» avec un cas confirmé ou un cas probable au cours des 7 derniers jours.

Ce contact à risque désigne, selon Santé Publique France, en l’absence de mesures de protection efficaces pendant toute la durée du contact, toute personne ayant partagé le même lieu de vie que le cas confirmé ou ayant eu un contact direct avec un cas confirmé, en face-à-face, à moins d’un mètre, «quelle que soit la durée». Cela inclut les conversations, embrassades, repas, flirts, ou accolades.

Figurent encore parmi les exemples les personnes ayant partagé un espace confiné comme un bureau, une salle de réunion ou un véhicule personnel, pendant au moins 15 minutes avec un cas confirmé ; les élèves ou enseignants de la même classe scolaire ; ou les personnes ayant prodigué ou reçu des actes d’hygiène ou de soins.

Pour plus d’informations :

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/fiche_personne_contact.pdf

 

Que faire si j'ai été en contact proche avec quelqu'un qui a la COVID-19 ?

Si vous avez été en contact avec une personne ayant contracté la COVID-19, vous pouvez être infecté, même si vous vous sentez bien.

Vous allez être contacté par l’ARS de votre région ou pas l’Assurance maladie, qui organisera votre prise en charge : prescription du test de dépistage, prescription d’un arrêt de travail si nécessaire.

Si vous n’êtes pas rapidement contacté par ces structures, contactez un médecin.

Après avoir été en contact avec une personne ayant contracté la COVID-19  :

  • Respectez les procédures de recherche des contacts mises en place par l’Assurance Maladie afin d’éviter que le virus ne se propage.
  • Pendant cette période, ne vous rendez pas au travail, à l’école ou dans des lieux publics. Demandez à quelqu’un de vous porter des provisions.
  • Tenez-vous à au moins un mètre de distance des autres, même des membres de votre famille.
  • Portez un masque médical pour protéger les autres, y compris si/quand vous devez consulter un médecin.
  • Lavez-vous les mains fréquemment.
  • Restez dans une pièce séparée des autres membres de la famille, et si ce n’est pas possible, portez un masque médical.
  • Veillez à ce que la pièce soit bien ventilée.
  • Si vous partagez une chambre, éloignez les lits d’au moins un mètre l’un de l’autre.
  • Surveillez l’apparition de tout symptôme pendant 14 jours.  
  • Gardez une attitude positive, en restant en contact avec vos proches par téléphone ou par Internet, et en restant physiquement actif chez soi.

 

Que faire en cas de symptômes de la COVID-19 ?

  • Si vous présentez des symptômes évocateurs de la COVID-19, contactez un médecin.
  • Si vous ressentez un essoufflement, des douleurs ou une sensation d’oppression dans la poitrine, contactez  immédiatement le 15.

Si on vous recommande de vous rendre dans un centre médical pour effectuer un test, ou une évaluation, portez un masque médical pendant le trajet et pendant les soins.
Tenez-vous également à au moins un mètre de distance des autres et évitez de toucher des surfaces avec vos mains.
Cette règle s’applique aux adultes et aux enfants.

 

Quel test dois-je effectuer pour savoir si j’ai la COVID-19 ?

Dans la plupart des cas, un test moléculaire est utilisé pour dépister le SARS-CoV-2 et confirmer la COVID-19. Le test moléculaire le plus couramment utilisé est le test d’amplification en chaîne par polymérase (PCR). On effectue un prélèvement dans le nez et/ou la gorge à l’aide d’un écouvillon. Le test moléculaire détecte la présence du virus dans le prélèvement en amplifiant le matériel génétique viral jusqu’à des niveaux détectables. C’est pourquoi un test moléculaire est utilisé pour confirmer une infection active, généralement quelques jours après l’exposition et à peu près au moment où les symptômes peuvent apparaître.

A noter que les délais peuvent être particulièrement longs pour passer un test PCR, nous ferons tout notre possible pour vous assistez au mieux dans votre démarche.

 

Qu’en est-il des tests rapides pour la Covid-19 ?

Les tests rapides (également appelés tests de diagnostic rapide – TDR) détectent les protéines virales (connues sous le nom d’antigènes). Des échantillons sont prélevés dans le nez et/ou la gorge à l’aide d’un écouvillon.

Ces tests sont meilleur marché que les tests PCR et donnent le résultat plus rapidement, mais ils sont généralement moins exacts. Nous continuons d’apprendre à évaluer leurs performances et à déterminer quand les utiliser.

 

Pour plus de renseignements

Notes

Auteur : Docteur Guillaume Badiou
Date de publication : 02/11/2020