Prothèse discale cervicale

Concilio - Prothèse discale cervicale

Le saviez-vous ?

En France, une grande majorité de la population doit faire face un jour à un problème orthopédique. Ainsi 150 000 prothèses de hanche et 100 000 de genou sont posées par an.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Généralités

La mise en place d’une prothèse discale cervicale permet de traiter la hernie discale cervicale de façon définitive. Réalisée par voie antérieure, au travers d’une cicatrice à l’avant du cou, elle consiste à enlever l’ensemble du disque intervertébral et les éléments qui compriment les racines nerveuses et/ou la moelle épinière.

Le déroulement

La prothèse discale cervicale est effectuée sous anesthésie générale pendant une durée de 45 minutes à deux heures. Le chirurgien réalise une incision, plus précisément dans un pli du cou, puis se dirige, selon le cas, à droite ou à gauche de la trachée et de l’œsophage. Il retire le disque intervertébral en vue d’extraire la hernie discale, ostéophytes qui compriment les nerfs ou la moelle épinière. À l’issue de l’opération, la peau est soigneusement refermée à l’aide d’un fil résorbable et d’un drain pour prévenir l’hématome.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Les suites opératoires

Le patient est en général autorisé à se lever dans la journée même de l’opération, et le drain peut être retiré au soir ou le lendemain, selon le cas. Si l’intervention ne génère pas de douleurs au niveau de la plaie, elle occasionne toutefois une gêne pour avaler, et exceptionnellement entre les omoplates au cours des 48 heures.

Le port de la minerve est alors facultatif, et le sujet peut reprendre ses activités au bout de 3 semaines, voire 4 mois selon leur intensité.

Les complications

Comme pour toute intervention chirurgicale, la prothèse discale cervicale présente des risques. Dans des cas isolés, les risques inhérents à l’anesthésie sont notamment la phlébite ou l’embolie pulmonaire et l’accident vasculaire cérébral. L’on enregistre également des maladies telles que :

  • La lésion d’un organe profond comme la trachée, la veine jugulaire, l’œsophage et l’artère carotide

  • L’étirement du nerf laryngé supérieur faisant suite à une voix bitonale

  • L’hématome compressif du cou occasionnant une gêne particulière à la déglutition et à la respiration

  • La lésion d’un nerf peut provoquer un syndrome de Claude Bernard Horner, traduit par la chute de la paupière, un œil plus petit, et une pupille moins ouverte que l’autre, qui récupère spontanément dans la grande majorité des cas.

  • Une difficulté à uriner, notamment au réveil, et dans les 24 premières heures, dysfonctionnement remédié par un sondage urinaire en vue de vider la vessie

  • Des troubles digestifs tels que constipation, ballonnement, etc.

  • Des déficits moteurs et des troubles sensitifs qui peuvent persister quelques semaines

  • Des cervicalgies prononcées suite à une insuffisance musculaire ou à une instabilité de la colonne vertébrale

1024 chirurgiens orthopédistes recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.