L’oncologie ou cancérologie

Oncologie - Cancérologie - Concilio

Le saviez-vous ?

En 2015, le nombre de nouveaux cas de cancers diagnostiqués en France était estimé à 384 442 (210 082 hommes et 173 560 femmes).

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

 

Généralités

L’oncologie désigne une spécialité qui étudie et traite les tumeurs malignes. Les pathologies malignes sont en général graves car elles peuvent aboutir à court, moyen ou long terme à une issue fatale. La guérison d’une maladie cancéreuse dépendra en grande partie de la précocité du diagnostic et du traitement.

Définition

Le cancer est une maladie à point de départ cellulaire (unité fonctionnelle organique). Les lésions débutent par une prolifération dite anarchique d’une quelconque cellule du corps, aboutissant à un dysfonctionnement tissulaire puis organique.

Chaque cellule assure un rôle spécifique (les hématies transportent l’oxygène, les ovocytes assurent la reproduction…). Aucune cellule n’est immortelle et à la fin de sa vie (apoptose), chaque cellule se sert du phénomène de mitose ou réplication cellulaire pour assurer sa pérennité. Au cours de ces réplications, des modifications peuvent se produire au niveau de l’ADN, support de l’information génétique qui sert de carte d’identité à la cellule. Ces modifications peuvent être anodines et ne conduire à aucune modification particulière des fonctions cellulaires. Il peut cependant arriver qu’une anomalie altère les fonctions de la cellule, ce qui conduit au développement d’un cancer.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Type

Il faut différencier les tumeurs bénignes des tumeurs malignes. La cancérologie concerne surtout les pathologies à caractère malin. Les maladies cancéreuses peuvent être catégorisées en :

  • Tumeurs solides
  • Hémopathies
  • Cancers primitifs
  • Cancers secondaires

Ces maladies peuvent toucher tous les organes du corps. Leurs expressions cliniques sont aussi variables que le type de tissu atteint.

Dépistage et prévention

Le risque de développer un cancer n’est pas le même chez tout le monde. Certains sujets, prédisposés génétiquement par exemple, sont plus à risque de développer un cancer. L’environnement et le mode de vie interviennent aussi dans la survenue d’un cancer, ce qui explique l’incidence élevée du cancer du poumon chez les fumeurs.Même si l’évolution du cancer est généralement à bas bruit, un dépistage précoce est possible. Le diagnostic de cancer peut parfois être évoqué devant une pathologie récidivante ou à caractère chronique. Il peut aussi être évoqué devant des expositions continues à des facteurs cancérogènes.

Dans la majeure partie des cas cependant, le cancer ne sera découvert qu’à un stade déjà évolué ou au cours d’un examen systématique lors d’un bilan de santé.

Evolution et prise en charge

Il existe parfois une longue période entre le début de la maladie et l’apparition des premiers signes de cancer ; de ce fait, le diagnostic du cancer sera tardif, ce qui diminue les chances de guérison.

La particularité du cancer chez l’enfant est cependant son évolution rapide, avec une réponse aux traitements souvent meilleure.

Il est à savoir que le traitement d’un cancer peut comporter plusieurs volets parfois complémentaires afin d’éradiquer la maladie ou a minima contrôler sa prolifération et les symptômes qui en résultent : la chimiothérapie, la radiothérapie, la chirurgie ou les soins de confort pour les cancers déjà très évolués.

La guérison d’un cancer ne sera déclarée qu’après au moins cinq ans sans signes de rechute.

1112 oncologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.