Mouvements en miroir

Le saviez-vous ?

En France au 1er janvier 2016, on dénombrait en moyenne 3 neurologues pour 100 000 habitants.1

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Les mouvements en miroir : qu'est-ce que c'est ?

Les mouvements en miroir est une maladie génétique neurologique. Affection très rare, elle touche une personne sur un million. Cette pathologie se caractérise par l’apparition de manière précoce de mouvements involontaires. Ces derniers se produisent selon un axe de symétrie « droite-gauche ». La main gauche reproduit les mouvements effectués par la main droite et vice versa. Cette maladie se transmet de génération en génération selon un mode tantôt « dominant » et tantôt « récessif ». En effet, il a été rapporté que plus de 17 membres d’une même famille appartenant à quatre générations en sont touchés. Il a aussi été constaté que cette pathologie a touché une tante et son neveu, mais pas la mère de l’enfant (sœur de la tante).

Il faut comprendre que chez l’Homme, le système moteur fonctionne selon une organisation croisée. Ainsi, le côté droit est commandé par le cerveau gauche et le côté gauche par le cerveau droit. Le croisement s’effectue au niveau du tronc cérébral. Une bonne communication entre les deux côtés du cerveau est ainsi primordiale afin que les gestes des mains soient parfaitement latéralisés.

Description clinique

Dans le cas de mouvements en miroir, la personne touchée perd la capacité de réaliser des mouvements différents avec ses deux mains. En effet, lorsque sa main gauche effectue un mouvement, celle de droite l’imite de manière incontrôlée. Ainsi, le patient est dans l’incapacité d’effectuer de nombreuses tâches. À titre d’exemple, il ne peut pas apprendre à jouer du piano. Les enfants touchés ont ainsi beaucoup de mal à apprendre à écrire ou à boutonner une chemise.

Les symptômes débutent dès la petite enfance et restent pour toute la vie. Les manifestations des mouvements en miroir ne s’accompagnent pas d’autres signes neurologiques.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

Cause des mouvements en miroir

À l’heure actuelle, la cause exacte des mouvements en miroir n’a pas encore été clairement définie. Toutefois, les scientifiques suspectent des mutations génétiques des gènes DCC, RAD51, NTN1 ou DNAL4. Ces transformations pourraient être à l’origine de la persistance d’une voie ipsilatérale du tractus cortico spinal ou encore de la mauvaise communication entre les deux parties du cerveau.

Des chercheurs à l’ICM ont démontré que les malades présentent une désorganisation importante au niveau du système chargé de latéraliser un geste de la main : défaut de croisement au niveau des voies motrices, programme défectueux du mouvement des mains et anomalie de communication entre les deux hémisphères du cerveau.

Sources

1. « Atlas de la démographie médicale en France – Situation au 1er janvier 2016 », Conseil national de l’Ordre des Médecins, Dr Patrick BOUET, Président Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS, Géographe de la santé (atlas accessible en ligne).

  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :
  • Auteur de la révision : Dr A. Morjane
  • Date de révision :

1736 neurologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.