Verrues

Concilio - Verrues

Le saviez-vous ?

Boutons, rougeurs, cloques, démangeaisons ? Les maladies de peau sont diverses et un même symptôme peut avoir plusieurs origines différentes.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de dermatologie.

Les verrues

Les verrues sont de petites excroissances cutanées pouvant se localiser sur le visage, les mains, les jambes et les parties génitales. Elles sont causées par le papilloma virus humain ou HPV. Il s’agit d’une affection très courante qui touche environ 25 % de la population. Les verrues sont contagieuses.

Il existe différents types de verrues :

  • Les verrues vulgaires se traduisent par une forme bosselée et se localisent généralement sur les mains, les doigts et les plantes des pieds. Elles apparaissent le plus souvent chez les enfants. Les verrues plantaires peuvent se regrouper en plaques et sont ainsi dites en « mosaïque ».

  • Les verrues péri unguéale et sous-unguéale se trouvent sous les ongles ou sur le pourtour des ongles.

  • Les verrues planes se regroupant en grappes sur les jambes, le visage et les mains.

  • Les verrues génitales (ou condylomes) sont localisées sur le pénis, ou autour du périnée, de la vulve, de l’anus ou encore du pubis. Elle nécessite une consultation médicale ainsi que parfois un bilan complémentaire.

Les causes des verrues

Les verrues sont causées par le papilloma virus humain. Il existe plus de 70 souches distinctes d’HPV pouvant en être à l’origine. La transmission du virus peut se faire par contact direct ou indirect. Les microtraumatismes, l’humidité et une baisse de l’immunité peuvent favoriser la pénétration du virus à travers l’épiderme.

Lorsque l’immunité de l’individu est assez mature pour lutter contre le virus et l’éliminer, la verrue disparait spontanément. La maturation de l’immunité peut prendre des mois voire des années.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Les symptômes des verrues

Les verrues sont facilement identifiables à leurs formes : bosses ou excroissances anormales sur la peau. Les verrues plantaires et génitales se distinguent toutefois par des signes particuliers :

  • Les verrues palmaires et plantaires : présence de callosités jaunes ou brunes avec petits points noirs qui poussent en profondeur sous l’épiderme. Elles peuvent être douloureuses en marchant.

  • Les verrues génitales ou condylomes : excroissances blanches, roses ou grises. Elles peuvent se localiser sur les organes génitaux internes et externes : vagin, anus, canal anal ou encore col utérin.

Le diagnostic et le traitement

Il est important de consulter un médecin en cas de présence d’excroissances anormales sur la peau. Généralement, un simple examen clinique permet au médecin de poser un diagnostic. Concernant les condylomes génitaux, le médecin peut réaliser un prélèvement sanguin pour diagnostiquer d’autres maladies associées.

Il existe de nombreux traitements pour éliminer les verrues :

  • L’abstention est souvent une bonne solution en l’absence de douleur car il faut attendre que l’immunité combatte et élimine le virus. Une fois que l’immunité de l’individu sait combattre le virus de l’HPV, les verrues disparaissent spontanément.

  • Les verrues vulgaires peuvent répondre à de multiples traitements topiques qui sont en vente libre en pharmacie : acide salicylique, acide lactique, azote liquide…

  • Les verrues plantaires et péri unguéales sont difficiles à combattre. Le médecin peut prescrire un traitement par cryothérapie pour les éliminer. Si après de multiples tentatives d’azote la verrue est toujours présente un traitement par laser peut se discuter.

  • Les condylomes génitaux nécessite une prise en charge médicale à la fois pour traiter le condylome, mais aussi pour dépister d’autres maladies chez le patient mais aussi ses partenaires.

542 dermatologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.