Hépatite : inflammation du foie

Concilio - Hépatite : inflammation du foie

Le saviez-vous ?

En 2015, on évalue que 500 000 personnes sont contaminées par le virus de l’hépatite à l’origine de 10 000 décès par an.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de gastro-entérologie.

Généralités

Le terme hépatite désigne une inflammation du foie résultant d’une infection par un virus, d’une intoxication par un produit chimique ou par un médicament ou de l’alcoolisme. L’inflammation aiguë du foie se manifeste par des signes extérieurs comme le jaunissement des yeux et de la peau (ictère), des urines foncées, une grande fatigue, des douleurs abdominales ou des vomissements.

Hépatite A

L’hépatite A est la moins grave de toutes les hépatites virales. Elle est due à un virus qui se transmet par la nourriture ou l’eau. Les aliments crus ou pas assez cuits sont les plus à risque. Dans certains cas, le virus responsable de cette maladie se transmet par le biais de fruits de mer pêchés dans des endroits où des eaux d’égout sont déversées. En effet, le virus se retrouve dans les selles des personnes infectées. Généralement, le système immunitaire arrive à bout du virus en quelques semaines et la personne est immunisée à vie contre la maladie. Toutefois, il est possible de se faire vacciner contre l’hépatite A.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Hépatite B

L’hépatite B est la plus répandue dans le monde. Près de 2 milliards d’individus auraient été infectés par le virus responsable de cette pathologie. Les porteurs chroniques, estimés à près de 370 millions de personnes, sont exposés à un risque élevé de cirrhose ou de cancer du foie pouvant entraîner leur décès. Ils peuvent également transmettre le virus par leur sperme, leur sécrétion vaginale ou leur sang. Si un vaccin contre l’hépatite B est disponible depuis 1982, aucun remède n’existe pour la guérir. Le vaccin est un enjeu majeur des politiques de santé publique et n’entraîne pas d’effets secondaires. Il existe en revanche des médicaments antiviraux qui permettent d’endormir le virus comme l’Adefovir, la Lamiduvine ou l’Entecavir. 90 % des personnes infectées guérissent d’eux-mêmes et sont protégés à vie, tandis que les autres deviennent des porteurs chroniques.

Hépatite C

L’hépatite C est la plus insidieuse de toutes, car son virus est très résistant. Près de 80 % des personnes infectées deviennent des porteurs chroniques. Le virus se transmet par contact sanguin, notamment par l’échange de seringues de drogue ou par transfusion sanguine. Cette maladie constitue aujourd’hui la deuxième cause de transplantation du foie après l’alcool. Aucun vaccin ne permet de se protéger de l’hépatite C. Toutefois, un traitement par trithérapie antivirale existe aujourd’hui pour guérir de ce virus dans plus de 95% des cas mais il est extrêmement cher.

Hépatite E

Elle est due comme l’hépatite A à un manque d’hygiène et a une transmission oro-fécale. Elle peut se développer sur un mode aigue ou chronique.

1005 gastro-entérologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.