Cirrhose du foie

Concilio - Cirrhose du foie

Le saviez-vous ?

En France, la cirrhose du foie affecte 2 à 3,3 personnes pour 1 000 habitants. Elle provoque environ 15 000 décès par an et l’âge moyen du diagnostic est 55 ans.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de gastro-entérologie.

Généralités

La cirrhose est une maladie du foie qui se traduit par la destruction progressive des tissus sains. Ces derniers sont remplacés par du tissu fibreux qui altère la fonction hépatique. La cirrhose est une maladie grave, évolutive et peu réversible. Par ailleurs, le début de la maladie est asymptomatique. Les signes commencent seulement à apparaître lorsque 80% des cellules du foie sont touchées.

En France, son incidence est d’environ 2 000 à 3 000 cas sur un million d’habitants. Chaque année, plus de 700 000 nouveaux cas sont détectés et plus de 10 000 à 15 000 patients en meurent chaque année. La cirrhose est généralement diagnostiquée entre 50 et 55 ans.

Causes

Dans environ 50% des cas de cirrhose, l’alcool est mis en cause. Les autres origines sont :

  • Les hépatites virales (B et C)
  • La stéatose non alcoolique dû à un syndrome métabolique (Syndrome associant : obésité, diabète, hypertension artérielle, hypercholestérolémie)

Les causes plus rares sont :

  • L’hémochromatose :
    il s’agit d’une affection génétique qui se traduit par un défaut de régulation de l’absorption intestinale du fer. Ce dernier s’accumule alors dans les tissus, particulièrement le foie, provoquant une fibrose, puis une cirrhose.
  • La maladie de Wilson :
    il s’agit d’une maladie génétique caractérisée par l’accumulation de cuivre dans le foie.
  • L’hépatite auto-immune :
    il s’agit d’une maladie inflammatoire chronique du foie due dans la plupart des cas à des anomalies de l’immunité.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Symptômes

Les symptômes se déclarent tardivement, retardant la prise en charge. La cirrhose est très peu réversible une fois qu’elle s’est installée. Elle se manifeste par :

  • Un manque d’appétit
  • Une fatigue anormale et généralisée
  • Des nausées
  • Une perte de poids
  • Un ictère (jaunisse)
  • Une hémorragie digestive (hématémèse ou méléna)
  • Une encéphalopathie (altération de la conscience, confusion, trouble du sommeil, trouble de l’humeur…)
  • Une présence d’œdème au niveau des chevilles
  • Des infections répétées
  • Une augmentation du volume de l’abdomen secondaire à une ascite.

Traitement

Le traitement consiste premièrement à résoudre les causes. Si l’alcool est à l’origine de la cirrhose, son arrêt complet est primordial. Certains médicaments sont aussi à éviter tels que l’aspirine, le paracétamol et les anti-inflammatoires.

La cirrhose ne peut être guérie totalement, mais certains médicaments permettent de diminuer ses effets. Le médecin peut ainsi prescrire un :

  • Traitement diurétique : pour éliminer l’excès de liquide afin d’éviter l’apparition d’ascite.
  • Traitement à base de médicaments bêta-bloquants : afin de diminuer l’hypertension portale ainsi que le risque d’hémorragie.

1005 gastro-entérologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.