L’ictère ou jaunisse

Concilio - L’ictère ou jaunisse

Le saviez-vous ?

Dans la population générale 19,9% des personnes sont atteintes de maladies digestives chroniques. Cela correspond à plus de 2 millions de patients par an.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de gastro-entérologie.

Causes et symptômes

La jaunisse est un symptôme qui témoigne d’un mauvais fonctionnement du foie. L’ictère traduit en effet une hyperbilirubinémie (excès de bilirubine dans le sang).

D’autres symptômes peuvent également accompagner la coloration jaune de la peau, des muqueuses et du blanc de l’œil selon la pathologie en cause :

  • Une hépatomégalie (augmentation du volume du foie)
  • Des urines foncées
  • De la fièvre
  • Des adénopathies
  • Des douleurs abdominales
  • Des lésions cutanées (dans certains cas)
  • Des démangeaisons de la peau, etc.

L’ictère du nouveau-né

La jaunisse du nouveau-né est très fréquente. Il s’agit la plupart du temps d’un ictère physiologique apparaissant dans les 48 ou 72 heures suivant la naissance. Le bébé ne présente aucun signe inhabituel, et à la palpation, la taille du foie s’avère normale. La jaunisse tend à se résorber dans les 10 premiers jours de vie du nourrisson.

Les nouveau-nés possèdent un nombre de globules rouges plus élevé par rapport aux adultes. L’hyper-destruction de ces cellules engendre une production élevée de bilirubine, à l’origine de l’ictère.

Un autre cas d’ictère bénin peut également survenir lorsque le bébé est nourri au sein. On parle alors d’« ictère au lait maternel ». Le lait maternel de certaines femmes contient une substance qui inhibe la transformation de la bilirubine dans le foie. Cette forme d’ictère n’est en rien inquiétante et la mère peut continuer à allaiter son bébé.

Il existe d’autres formes d’ictères pathologiques, comme l’ictère nucléaire, qui, bien que rares, peuvent causer de graves affections neurologiques. Un taux trop élevé de bilirubine libre dans le sang, induisant une jaunisse importante, peut engendrer une surdité, un retard mental, etc.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Diagnostic et traitement

L’ictère est un symptôme attestant d’une maladie du foie (ictère à bilirubine conjuguée) ou du sang (ictère à bilirubine non conjuguée ou libre).

Des pathologies des voies biliaires peuvent augmenter le taux de bilirubine produit par le foie. Il peut s’agir de calculs biliaires, d’une hépatite (A, B ou C), de parasitoses biliaires ou même d’un cancer. Certaines fièvres hémorragiques, comme la fièvre jaune ou la dengue, peuvent également être à l’origine d’un ictère. Il convient donc de déterminer la cause sous-jacente grâce à un examen clinique, des examens de biologies et un scanner, et de la traiter en conséquence.

Aucun traitement n’est en général requis pour l’ictère physiologique ou la jaunisse du nouveau-né, qui tend à disparaître au bout de quelques jours. Toutefois, s’il est plus prononcé ou persistant, le recours à une photothérapie peut être envisagé. Ce traitement consiste à exposer le bébé à une lumière bleue intense agissant sur la bilirubine et favorisant son élimination.

1005 gastro-entérologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.