Cas particuliers de diverticulose

Concilio - Cas particuliers de diverticulose

Le saviez-vous ?

Les maladies de l’appareil digestif concerne une personne sur cinq en France, et représentent le premier motif d’hospitalisation.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de gastro-entérologie.

Généralités

Au cours d’une coloscopie, on peut voir les diverticules coliques, de petites hernies muqueuses. Ces petites déformations de la paroi du côlon apparaissent fréquemment au niveau de la sigmoïde. Lorsqu’elles s’infectent et s’enflamment, le sujet ressent des douleurs du côté gauche et dans la partie basse de l’abdomen. On parle alors de diverticulite sigmoïdienne ou de sigmoïdite diverticulaire. Cette maladie très douloureuse concerne plus de 30 % de la population à partir de 65 ans. Ses manifestations sont similaires à celles d’une appendicite à gauche. Les douleurs abdominales peuvent parfois irradier jusqu’à l’anus ou le pubis. Ses symptômes incluent également de la fièvre.

Le côlon mesure en moyenne 1,60 m. Le sigmoïde est la partie en forme de « S » se trouvant juste avant le rectum. La plupart du temps (dans 90 % des cas), la paroi du sigmoïde comporte des petites hernies appelées diverticules. En règle générale, elles n’apparaissent que rarement dans le rectum. Ces anomalies se développent sur les zones de faiblesse de la paroi intestinale. Elles se présentent sous forme de petites poches. De ce fait, des bactéries peuvent s’y loger et provoquer une infection ainsi qu’une inflammation.

Le diagnostic se fait par un scanner abdominopelvien qui retrouve les diverticules enflammés.

Complications

En général, la diverticulose est une affection bénigne et le patient n’en souffre pas. Cependant, les cas les plus graves peuvent entrainer des douleurs abdominales, des troubles du transit et de la fièvre. Il s’agit dans ce cas de maladies diverticulaires. La diverticulite sigmoïdienne (ou sigmoïdite diverticulaire) est la forme la plus fréquente de cette affection. Elle se caractérise entre autres par l’inflammation des diverticules. Ce problème est accompagné de nausées, de vomissements et de fièvres. Le sujet peut aussi présenter des traces de sang dans les selles.

La diverticulite survient souvent par crises, mais peut aussi être une affection chronique. De plus, l’inflammation s’avère constante entre les crises. Située à proximité, la vessie peut parfois être touchée par cette maladie. Dans ce cas, les parois des deux conduits (urinaires et intestinaux) risquent de s’abîmer et de fusionner au point de former une ouverture anormale entre les deux. L’apparition d’une infection urinaire ou d’une pneumaturie (air dans l’urine) sont les signes caractéristiques de cette complication.

La deuxième complication importante de la diverticulose colique, en dehors de la diverticulite est l’hémorragie diverticulaire, un saignement du colon du au collet d’un diverticule.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Prévention et traitement

Le principal facteur favorisant l’apparition de diverticules est une alimentation pauvre en fibre. En effet, cette situation entraine inévitablement une lenteur du transit intestinal engendrant à son tour une pression excessive dans le côlon. De ce fait, il est nécessaire d’augmenter le taux de fibre dans son alimentation en mangeant davantage des légumes, du pain complet, voire du son si nécessaire. Les infections liées à la maladie se traitent par l’administration d’antibiotique. Toutefois, en cas de récidive ou d’abcès, le médecin peut conseiller une chirurgie. Le traitement chirurgical est également requis lorsque les diverticules entrainent des saignements alarmants sur la paroi de la sigmoïde ou des atteintes importantes au niveau de la vessie.

1005 gastro-entérologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.