Coloscopie : examen de la paroi interne du côlon

Concilio - Coloscopie : examen de la paroi interne du côlon

Le saviez-vous ?

Dans la population générale 19,9% des personnes sont atteintes de maladies digestives chroniques. Cela correspond à plus de 2 millions de patients par an.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de gastro-entérologie.

Généralités

Le principe de la coloscopie consiste à examiner la paroi interne du gros intestin grâce à une fibre optique (endoscope) introduite par l’anus. L’endoscope est composé d’un câble souple d’un mètre trente de long et d’un centimètre de diamètre. Il est équipé d’une fibre optique et l’une de ses extrémités dispose d’une source lumineuse. La caméra est reliée à un écran. Pour la réalisation des prélèvements, la coloscope peut être pourvu d’un canal permettant l’introduction d’instruments comme des pinces. Un système de commandes permet à l’appareil de pivoter pour progresser facilement en suivant la forme de l’intestin.

Cet examen figure dans les bilans en cas d’antécédents personnels ou familiaux de saignements d’origine digestive, de cancer colique, de douleurs abdominales inexpliquées ou de diarrhée chronique. La coloscopie vise à rechercher des diverticules, des polypes, des infections, des inflammations ou l’existence d’un cancer. Un médecin gastro-entérologue se charge de l’intervention qui se réalise souvent sous anesthésie générale. Il s’agit de l’examen de référence du côlon parce qu’il apporte des informations très précises et qu’il permet de réaliser des biopsies de lésions suspectes.

Se préparer à une coloscopie

Pour un examen de qualité, le patient doit se préparer convenablement :

  1. Trois jours avant l’examen, le patient doit suivre un régime sans résidu ni fibre. Il est nécessaire pour réduire la quantité de matières fécales pour optimiser la vision. Pour cela, le malade recevra une liste des aliments interdits et autorisés.
  2. La veille au soir, toutes les matières fécales doivent être évacuées en buvant quatre litres d’une solution laxative.
  3. Le jour même, il faut être à jeun et se doucher une fois avec un savon antiseptique. Si le médecin le juge nécessaire, la prise de certains médicaments peut être momentanément suspendue. Le patient doit se munir de ses ordonnances, de sa carte d’assuré social et des résultats de ses prises de sang.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Déroulement de l’examen

Avant le début de la coloscopie, un tranquillisant peut être donné au patient pour diminuer son appréhension. Le médecin commence ensuite l’introduction de l’endoscope pour effectuer son exploration. En progressant lentement, il sera en mesure de visualiser la totalité des parois afin de prélever les lésions suspectes. Afin de déplisser l’intestin pour une exploration plus efficace, un gaz y est insufflé. En général, l’examen dure une demi-heure si aucune difficulté n’est rencontrée. Une fois que la coloscopie est terminée, le patient peut à nouveau se nourrir normalement.

Pour faire face aux imprévus, il est préférable que le malade soit accompagné par une personne de son entourage le soir de l’examen.

1005 gastro-entérologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.