Kystes de Tarlov

Le saviez-vous ?

En France au 1er janvier 2016, on dénombrait en moyenne 3 neurologues pour 100 000 habitants.1

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Kyste de Tarlov : qu'est-ce que c'est ?

Les kystes de Tarlov sont des kystes de la racine du nerf. Ils sont formés par des poches remplies de liquide cérébro-spinal. Les kystes peuvent être localisés au niveau sacré de la colonne vertébrale. Toutefois, certains se développent dans d’autres sections de la colonne vertébrale.

Les kystes de Tarlov sont asymptomatiques dans la majorité des cas et sont découverts fortuitement à l’occasion d’une IRM du rachis et de la moelle épinière. Toutefois, 1 % des porteurs peut présenter des manifestations douloureuses neurologiques ou somatiques. 11 % des patients présentent des kystes à plusieurs endroits de la colonne vertébrale.

Les kystes péri-radiculaires se distinguent des autres lésions spinales par la présence de fibres de la racine nerveuse vertébrale au niveau de la paroi kystique.

Les symptômes

Dans la majorité des cas, les kystes de Tarlov sont asymptomatiques. Certaines conditions peuvent cependant les rendre symptomatiques : la péridurale, le port d’objets lourds, l’accouchement et les traumatismes au niveau de la colonne vertébrale.

Lorsque les kystes sont associés à des signes, les principales manifestations sont des douleurs articulaires, une incontinence urinaire, des maux de dos, des douleurs à l’éternuement, un gonflement au niveau du sacrum, des céphalées, des troubles de la vue, une sensibilité au niveau du pénis ou du vagin et de la difficulté à marcher. Les kystes peuvent être à l’origine d’anomalies neurologiques lorsqu’ils se développent au contact des racines des nerfs rachidiens.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

La prise en charge des kystes de Tarlov

Étant donné que le kyste de Tarlov est une maladie rare, son diagnostic est souvent retardé. Il est généralement confondu avec d’autres pathologies. Les kystes de Tarlov à l’origine d’une sciatique sont traités comme une sciatique classique.

Il existe un certain nombre de traitements permettant de soulager les symptômes : un drainage lombaire du liquide cérébro-spinal, l’aspiration des kystes, la fenestration kystique microchirurgicale, l’excision des kystes ou de la racine du nerf ou encore la laminectomie décompressive.

L’extraction du liquide céphalo-rachidien du kyste est l’une des prises en charge privilégiées lorsque cela est possible. Toutefois, cette solution n’est pas toujours indiquée, notamment lorsque les kystes sont bordés de nerfs. Dans certains cas, l’injection de colle sous scanner est efficace pour décompresser le kyste et réduire la pression sur les nerfs, leurs racines en occurrence. Dans le cas d’un traitement chirurgical des kystes péri-radiculaires, il existe un risque de complications : un pseudoméningocèle post-opératoire ou encore une hypotension intracrânienne. Par ailleurs, le risque de récidive existe également.

Sources

1. « Atlas de la démographie médicale en France – Situation au 1er janvier 2016 », Conseil national de l’Ordre des Médecins, Dr Patrick BOUET, Président Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS, Géographe de la santé (atlas accessible en ligne).

  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :
  • Auteur de la révision : Dr A. Morjane
  • Date de révision :

1736 neurologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.