Anomalie congénitale de la hanche, de la jambe ou du pied

Le saviez-vous ?

En France, une grande majorité de la population doit faire face un jour à un problème orthopédique. Ainsi 150 000 prothèses de hanche et 100 000 de genou sont posées par an.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

La dysplasie de la hanche

La dysplasie de la hanche correspond au développement anormal de l’articulation de la hanche, entraînant une subluxation ou une luxation, pouvant être unilatérale ou bilatérale.

Les facteurs de risques intègrent :

  • Un antécédent familial (notamment chez les femmes)

  • La présence d’autres malformations comme la déformation congénitale du pied ou le torticolis

  • La présentation du siège lors de l’accouchement

La dysplasie de la hanche peut faire suite à une hyperlaxité des tissus périarticulaires ou à une mauvaise position intra-utérine.

Le dépistage clinique des nourrissons prévoit deux manœuvres, dont :

  • La manœuvre d’Ortolani

  • La manœuvre de Barlow

La prise en charge de la dysplasie de la hanche doit se faire de manière précoce. En effet, un retard de diagnostic réduit les possibilités de réparation non chirurgicale. La réduction de la luxation consiste en un appareillage, généralement par un harnais de Pavlik, et vise à soutenir les hanches en abduction rotation externe.

Torsion fémorale

Le fémur peut être le siège d’une torsion, pouvant être :

  • Interne : genoux se regardant, antéversion ou pieds en dedans

  • Externe : genoux regardant en dehors ou rétroversion

Les sujets présentant une rotation interne ont tendance à s’asseoir en position W, les genoux accolés, assis entre les pieds.

Chez les enfants à terrain neurologique, la prise en charge est chirurgicale et consiste en une ostéotomie de dérotation, accompagnée de la mise en place d’un plâtre.

La rétroversion externe apparaît lorsque les contraintes intra-utérines entravent le mouvement du membre inférieur en abduction ou en rotation externe. Dans le cas où la rétroversion est présente à la naissance, un bilan complet est recommandé afin de déceler une éventuelle luxation de la hanche. La prise en charge inclut une ostéotomie de dérotation.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Le pied bot en varus équin

Souvent appelé pied bot, le pied varus équin se traduit par un talon rentré vers l’intérieur, une flexion plantaire et une adduction de l’avant-pied, c’est-à-dire une déviation médiale par rapport à l’axe vertical de la jambe. Il fait suite à une anomalie de l’astragale.

Le pied bot touche 2/1000 naissances vivantes et est bilatéral dans la majorité des cas. Il peut apparaître de façon isolée ou dissimuler un syndrome.

Les traitements orthopédiques intègrent la mise en place de bandages, de plâtres ou d’attelles malléables en vue de corriger la position du pied. L’intervention chirurgicale est nécessaire en cas d’échec de l’immobilisation par plâtre. Elle est réalisée avant l’âge de 12 mois, période durant laquelle les os sont encore cartilagineux.

1024 chirurgiens orthopédistes recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.