L’accouchement par voie basse ou accouchement naturel

Concilio - L’accouchement par voie basse ou accouchement naturel

Le saviez-vous ?

Plus de 20% des françaises âgées de 16 à 60 ans n’ont pas profité d’un suivi gynécologique depuis au moins deux ans.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques gynécologie et obstétrique.

Généralité

L’accouchement par voie basse (également appelé accouchement naturel) se produit entre la 37ème et la 41ème semaine d’aménorrhée. Plusieurs signes indiquent que l’accouchement est proche. Le plus souvent, il s’agit de la perte de sang ou du bouchon muqueux (de la glaire cervicale fermant le col de l’utérus), l’arrivée des contractions de plus en plus douloureuses et régulières (toutes les 20 minutes) et la perte des eaux.

Une fois que ces signes se présentent, il faut se rendre de suite auprès d’une sage-femme ou d’un médecin de maternité qui procédera à un examen clinique pour déterminer si le travail a commencé.

Le travail

On décrit 3 types de travail :

  • Le faux travail correspondant à des contractions de l’utérus, mais sans modification du col utérin. Ces dernières s’arrêtent spontanément. Il s’agit d’une fausse alerte qui peut survenir plusieurs jours avant la date de l’accouchement.
  • Le pré-travail présente des contractions douloureuses souvent irrégulières accompagnées de modifications débutantes du col.
  • Le travail suit le pré-travail. Cette phase se caractérise par des contractions régulières et rapprochées qui durent de 20 à 30 secondes chacune. Leur intensité et leur durée augmentent graduellement et s’accompagnent de douleurs progressives.

Lorsque le travail débute, c’est le signe que l’accouchement est proche. Le travail entraîne des contractions utérines et une modification du col de l’utérus. Grâce à un toucher vaginal, un médecin ou une sage-femme peut déterminer si le travail a commencé ou pas.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


La dilatation du col

Cette étape suit les contractions. Elle se caractérise par le raccourcissement du col de l’utérus et de son ouverture progressive. Pour un accouchement par voie basse, le col de l’utérus passe de 0 à 10 cm de dilatation avec en moyenne une ouverture d’un cm par heure pour un premier bébé. Cela peut être plus rapide pour un 2ème ou 3ème bébé. Il est possible de demander une péridurale si les douleurs sont trop fortes.

L’expulsion du bébé

Une fois le col de l’utérus dilaté, il faut expulser le bébé en poussant et en s’aidant des contractions. Cette étape dure environ 30 minutes. Si le passage du nourrisson est difficile, le médecin pratique une incision appelée épisiotomie ou il recourt à des forceps, des spatules ou une ventouse.

La délivrance

La dernière étape de l’accouchement naturel est la délivrance. Elle se produit généralement dans les 30 minutes après la sortie du bébé. Cette étape correspond à l’expulsion du placenta. Les contractions sont encore présentes, mais elles sont moins douloureuses. Ces dernières poussent le placenta hors de l’utérus.

1559 gynécologues obstétriciens recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.