Arthrose d’épaule ou omarthrose

Concilio - Arthrose d’épaule ou omarthrose

Le saviez-vous ?

En France, une grande majorité de la population doit faire face un jour à un problème orthopédique. Ainsi 150 000 prothèses de hanche et 100 000 de genou sont posées par an.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu’est-ce que l’arthrose de l’épaule ?

L’arthrose de l’épaule représente l’usure anormale du cartilage qui tapisse les surfaces articulaires de la tête de l’humérus et de la glène.
À la disparition du cartilage, l’os se déforme et se détériore, entravant la mobilité des deux os.

Selon son origine, l’on distingue deux types d’arthroses :

  • L’arthrose primitive : une maladie primitive du cartilage
  • L’arthrose secondaire : lorsque l’usure du cartilage est engendrée par une étiologie externe comme la fracture, les maladies métaboliques, la rupture de la coiffe des rotateurs, la corticothérapie au long cours ou l’infection.

Les symptômes

L’arthrose de l’épaule se manifeste par la perte de fonctions ainsi que des douleurs persistantes.

Ces dysfonctionnements sont secondaires à l’enraidissement articulaire. Elle est suivie de craquements en rotation, notamment lors de la coiffure ou de la toilette.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Le diagnostic

Le diagnostic de l’arthrose de l’épaule se fait par l’intermédiaire d’examens comme la radiographie ou l’arthro-scanner.

La radiographie a pour objectif de révéler la diminution de l’interligne articulaire et la condensation de l’os et des ostéophytes.

L’arthro-scanner consiste en un bilan plus poussé de l’état de l’articulation, ainsi que du capital osseux restant

Le traitement

Le traitement médical proposé vise à soulager les douleurs avec des antalgiques ou des anti-inflammatoires.

Le médecin peut également prescrire des infiltrations de corticoïdes ou des produits de visco-supplémentation. Toutefois, leur efficacité reste variable dans le temps et en intensité.

Le recours au concentré de plaques autologues se révèle aussi bénéfique.

À l’échec du traitement médical, l’intervention chirurgicale s’impose. Il en existe deux types :

  • La prothèse dite inversée, qui prend en compte deux contraintes à la fois : l’arthrose et la rupture de la coiffe des rotateurs. Ce procédé permet au muscle deltoïde de pallier l’absence des tendons de la coiffe des rotateurs et de redonner une certaine mobilité

  • La prothèse anatomique : Cette technique vise à remplacer la partie lésée sans porter atteinte à la mécanique de l’épaule.

Après le traitement

À la sortie de l’hôpital, l’immobilisation relative du coude au corps est préconisée pour un mois. Outre ce délai, la rééducation est rapidement sollicitée en vue de retrouver la mobilité de l’épaule. Précoce et bien coordonnée par le kinésithérapeute, cette étape conduit à un résultat satisfaisant.

1024 chirurgiens orthopédistes recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.