Prothèse de la tête radiale

Concilio - Prothèse de la tête radiale

Le saviez-vous ?

En France, une grande majorité de la population doit faire face un jour à un problème orthopédique. Ainsi 150 000 prothèses de hanche et 100 000 de genou sont posées par an.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Généralités

La tête radiale est un disque épais recouvert de cartilage. Elle correspond à la partie haute du radius qui s’articule avec l’humérus. Ce site participe à la stabilité du coude en agissant de concert avec les autres structures ostéo-ligamentaires et tendineuses péri-articulaires.

Lésions fréquentes, les fractures de la tête radiale constituent un tiers des traumatismes touchant le coude.

L’intervention

Suite à l’échec des méthodes non invasives, notamment fonctionnelles et orthopédiques, l’intervention chirurgicale s’impose systématiquement. Elle se fait en quelques étapes, et se termine par un test de stabilité.

  • L’installation

L’opération est réalisée sous garrot pneumatique en décubitus dorsal. En vue d’aborder plus facilement le coude par voie externe, interne ou postérieure sur la crête cubitale.

  • L’abord

L’abord est classique, externe, et réalisé entre extenseurs et radiaux dans la plupart des cas.

  • L’exposition du col du radius

Elle est réalisée entre deux écarteurs, contre coudés à bec, l’antérieur maintenu au-dessus de la tubérosité bicipitale.

  • La coupe du col et contrôle

Afin de prévenir les éclats d’os occasionnés par les pinces coupantes, le chirurgien a recours à la scie oscillante.

  • Préparation du siège de la prothèse

Elle se fait par alésage de taille croissante en vue de trouver la queue la plus adaptée.

  • L’implantation de la pièce d’essai

Cette étape consiste à surveiller les rotations et l’inclinaison du col, devant se faire dans le plan d’ouverture du pouce en abduction-antépulsion.

  • Obturation diaphysaire par des fragments d’os

Ce procédé est idéalement réalisé à 10 mm au-delà de l’extrémité de la queue, par le biais de fragments d’os, poussés à l’aide d’un impacteur cranté conique

  • Le scellement sous pression par injection de ciment base viscosité

Une fois l’assèchement diaphysaire par un drain de petit calibre type Manovac réalisé, le scellement sous pression par injection de ciment base viscosité est réalisé à la seringue à gros embout.

  • L’encliquetage de la cupule choisie

  • Le test de stabilité

Cette dernière ligne droite permet de contrôler les mouvements de flexion-extension dans toutes les positions de prono-supination coude ouvert, comme à la fermeture du ligament annulaire.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Les risques encourus

Le principal risque de la prothèse discale cervicale est la raideur post-traumatique. Si cette complication est remédiée par un traitement adapté au type anatomique de la fracture, elle est néanmoins aggravée par la persistance de micro-fragments osseux ou cartilagineux libres intra-articulaires et une mauvaise rééducation kinésithérapique post opératoire.

1024 chirurgiens orthopédistes recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.