Tendinopathie du biceps ou tendinite du muscle biceps brachial

Concilio - Tendinopathie du biceps ou tendinite du muscle biceps brachial

Le saviez-vous ?

En France, une grande majorité de la population doit faire face un jour à un problème orthopédique. Ainsi 150 000 prothèses de hanche et 100 000 de genou sont posées par an.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu’est-ce que la tendinopathie ?

La tendinopathie est l’inflammation d’un tendon, un faisceau de fibres solides qui relie les muscles aux os. Face à une activité répétitive, les fibres sollicitées, formées de collagène sur un os ou une articulation, subissent des frottements. Le cas le plus courant touche le muscle biceps brachial situé sur la face antérieure du bras. Les douleurs se font ressentir au niveau de la partie haute du bras à proximité de l’épaule. Les causes peuvent être des mouvements répétitifs, trop intenses ou également un traumatisme aigu. La tendinopathie concerne davantage les personnes de plus de 50 ans dont les tendons sont exposés à des déchirures microscopiques.

Etiologies

Dans la plupart des cas, la tendinite survient après un geste répétitif, notamment chez les sportifs. Le tennis-elbow constitue sa forme la plus fréquente. Par ailleurs, les personnes qui passent des heures devant leur ordinateur et celles réalisant des travaux répétitifs à la chaîne sont généralement exposées au risque de tendinite du poignet. De même, un entraînement sans échauffement ou une mauvaise posture constituent des facteurs éventuels.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Symptômes

La tendinopathie se traduit par une douleur au niveau des tendons lésés. Toutefois, selon le cas, ce ressenti se manifeste en début d’activité et tend à disparaitre à l’échauffement. Une inflammation est également observée chez certains patients, ce qui conduit à la réduction de la mobilité. Les signes typiques de cette affection sont aussi les douleurs vives après certains mouvements accompagnés d’une peau rouge, chaude et œdématiée.

Diagnostic

Le diagnostic de la tendinopathie passe principalement par un examen physique au cours duquel le médecin observe les signes cliniques. L’on vérifie la présence de douleur lors de mouvements dits actifs. Chez certains patients, une radiographie peut se révéler nécessaire.

Traitement

La prise en charge de la tendinopathie consiste dans un premier temps à la mise au repos complet du tendon. Ensuite, un anti-inflammatoire non-stéroïdien est prescrit en vue d’apaiser la douleur. L’application de glace ou de chaleur s’avère également bénéfique chez certains sujets. Pour prévenir les récidives, il convient de modifier les habitudes sportives ou le plan de travail. En parallèle, la kinésithérapie constitue une étape essentielle pour retrouver une parfaite mobilité. Dans la plupart des cas, le changement des habitudes de travail permet de soulager la douleur liée à la pathologie.

En cas d’échec du traitement médical, un traitement chirurgical est nécessaire, celui ci est réalisé sous arthroscopie souvent, et permet d’amender l’ensemble des symptômes douloureux.

Prévention

Pour écarter les risques de tendinopathie, il est important de s’échauffer convenablement avant toute sollicitation des tendons. L’étirement après l’effort est nécessaire pour détendre les muscles. Enfin, dans la mesure du possible, évitez les mouvements répétitifs.

1024 chirurgiens orthopédistes recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.