Autisme

Introduction à l’autisme

L’autisme se caractérise par des comportements restreints et répétitifs ainsi qu’une interaction sociale réduite et une communication anormale. C’est le psychiatre américain Leo Kanner qui l’a décrit pour la première fois en 1943. Il est actuellement défini comme un trouble neuro-développemental aux origines multifactorielles.

Signes et symptômes de l’autisme

Les premiers signes apparaissent généralement autour des 36 mois de l’enfant, parfois dès ses premiers mois de vie. Il arrive également que les manifestations apparaissent tardivement.

Les symptômes peuvent être plus ou moins sévères et varient selon les cas :

  • Altération des interactions sociales

Un enfant autiste a beaucoup de mal à interpréter les comportements de son entourage, il ne sait pas jouer avec les autres, s’isole dans son coin, fuit le regard et ne réagit pas à un appel.

  • Altération de la communication

La majorité des enfants autistes n’accède pas à la parole ou l’acquiert avec retard. Le langage tourne autour des besoins essentiels de la vie quotidienne (nourriture, toilette, sommeil…). L’enfant s’exprime difficilement avec une voix peu modulée (haut perchée) et n’utilise pas le « je ». Par ailleurs, on observe un manque de réaction émotionnelle aux sollicitations verbales.

  • Comportement restreint et répétitif

Les enfants autistes ont tendance à réaliser des gestes répétitifs et supportent très mal les changements dans leur quotidien. Ils ne s’intéressent pas aux autres, mais peuvent être fascinés par des objets insignifiants (plume, roue d’une voiture…). Les personnes autistes peuvent avoir des comportements auto-agressifs (ex : se taper la tête contre le mur).

  • Certains symptômes sont associés à l’autisme : compétences cognitives particulières (mémoire très développée dans certains domaines…), troubles de la motricité et de la posture (atteinte de la motricité fine, raideur…).

 

  • L’autisme peut s’accompagner de différents troubles : retard mental (touchant environ 70 % des enfants autistes), déficits visuels et auditifs, épilepsie, troubles du sommeil, etc.

Prise en charge de l’autisme

Jusqu’à ce jour, il n’existe pas de traitement permettant de guérir l’autisme, mais seulement des modalités de prise en charge. L’accompagnement des personnes autistes se fait au niveau éducatif, pédagogique et thérapeutique. La prise en charge doit être individualisée pour s’adapter aux particularités de chaque personne également prendre en compte la famille de l’autiste. Le but de l’accompagnement éducatif est de favoriser l’autonomie de la personne. L’accompagnement thérapeutique s’attache surtout à la santé mentale et physique de la personne. La prise en charge doit être précoce et intensive pour favoriser la progression de la personne autiste. Il faut savoir que les autistes continuent de progresser toute leur vie. Les médicaments peuvent être utilisés pour traiter certains symptômes (l’agitation, l’anxiété, les troubles du sommeil…).