Troubles du sommeil ou insomnies

Le saviez-vous ?

En France, on copte 19% d’insomnie chronique dans la population générale et 30% de manière occasionnelle. Celle-ci est plus fréquente chez la femme et le sujet âgé.1

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Introduction aux troubles du sommeil

Le sommeil permet à l’organisme de récupérer aussi bien physiquement que psychologiquement. Le train du sommeil normal est fait d’une succession de 4 à 6 cycles d’environ 90 minutes et comporte une succession de différents stades. Ces cycles commencent par le sommeil léger, suivi du sommeil profond et se termine par le sommeil paradoxal.

La privation de sommeil entraîne une dette à l’origine de la somnolence excessive lorsqu’elle s’accumule. Certaines personnes souffrent pourtant de troubles qui les empêchent de respecter leur quota nécessaire de sommeil.

Classification des troubles du sommeil

Les troubles du sommeil sont divisés en 3 groupes : les dyssomnies, les parasomnies et les troubles du sommeil d’origine psychiatrique ou causés par d’autres maladies.

Les dyssomnies regroupent l’insomnie d’origine primaire, l’insomnie causée par une origine extérieure, l’insomnie liée à l’alcool ou encore l’insomnie d’altitude. Les troubles du sommeil peuvent se manifester au début (insomnie de début de sommeil), au cours de la nuit (insomnie de maintien) ou encore au réveil (insomnie de réveil précoce). Les dyssomnies touchent le plus souvent les personnes âgées de plus de 60 ans.

Les parasomnies regroupent les troubles du sommeil associés à des réveils nocturnes, mais qui ne provoquent pas une perturbation importante du sommeil. Ce type d’insomnie touche le plus souvent les enfants, mais peut également s’observer chez l’adulte. Terreurs nocturnes, somnambulisme, bruxisme ou encore énurésie sont considérés comme des parasomnies.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

Autres liens utiles

Causes des troubles du sommeil

En général, à la base d’un sommeil fragmenté peuvent être des raisons :

  • Psychologiques : dépression, anxiété, stress post-traumatique, choc émotionnel…

  • Physiologiques : maladies (épilepsie, cancer…), fatigue chronique, apnée du sommeil, surpoids, congestion nasale, migraine…

  • Environnementales : bruit extérieur (tapage nocturne, ronflement du conjoint…), mauvaise qualité du lit…

  • Liées à l’hygiène de vie : travail trop prenant, vie nocturne festive, activité physique trop intense, décalage horaire, alimentation trop riche, consommation d’alcool, prise de médicaments (psychotropes, hypnotiques…), etc.

Prise en charge des troubles du sommeil

Le traitement des troubles du sommeil varie en fonction des causes. En respectant quelques règles, on peut prévenir les troubles du sommeil :

  • Se lever et se coucher à des heures régulières

  • Débuter la journée par une douche, un peu d’exercice physique et ouvrir en grand les volets pour faire entrer la lumière

  • Le soir, se donner une demi-heure de relaxation et de détente avant de s’endormir

  • Éviter les exercices physiques intenses le soir

  • Eviter la sieste si on a déjà du mal à trouver le sommeil le soir

  • Ne pas boire de café, thé et autres excitants à partir du milieu de l’après-midi

  • Le soir, éviter les activités stimulantes (jeux vidéo, sport…)

  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :
  • Auteur de la révision : Dr A. Morjane
  • Date de révision :

1736 neurologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.