Neuropathie alcoolique

Introduction aux neuropathies

La neuropathie désigne l’affection du système nerveux périphérique englobant les nerfs moteurs, les nerfs sensitifs, les nerfs des membres et les nerfs du système nerveux autonome (qui commande les organes). Elle peut endommager un seul ou plusieurs nerfs.

On en distingue plusieurs types :

  • Neuropathie diabétique : une des complications du diabète. Un taux élevé de sucre dans le sang pendant une longue période endommage les nerfs. Un diabétique sur deux développe cette complication.
  • Neuropathie optique : affecte le nerf optique conduisant à une perte partielle ou totale de la vision.
  • Neuropathie axonale : affecte les axones à la suite d’un choc à l’endroit du nerf ou d’une maladie.
  • Polyneuropathie : affecte plusieurs nerfs périphériques.
  • Neuropathie alcoolique : une des complications de la consommation excessive d’alcool. Cette affection est favorisée par la prise de tabac.

Signes de neuropathie

Celle-ci se manifeste par une diminution ou une perte totale de la sensibilité, des engourdissements, des sensations de brûlure et des picotements. D’autres symptômes peuvent également apparaître : dysfonction érectile, constipation, diarrhées, gastroparésis. En général, les douleurs et les sensations de brûlure se produisent dans les mains, les pieds et les bras. L’évolution des symptômes varie en fonction de la cause.

Les facteurs de risque générales sont : le diabète, le taux élevé de triglycérides sanguins, le surpoids, le cancer, l’alcoolisme, certaines infections et l’hypertension. Dans certains cas, la cause exacte reste indéterminée.

Diagnostic de la neuropathie

La neuropathie n’est pas simple à diagnostiquer. En cas de suspicion, le médecin procèdera à un examen physique et neurologique après avoir pris connaissance des antécédents médicaux du patient. Les réflexes tendineux, la force musculaire, la posture et la coordination des mouvements sont examinés et testés. Des analyses de sang sont effectuées pour vérifier une éventuelle carence en vitamine B12, ainsi qu’une analyse d’urine et une électromyographie, qui est l’examen le plus important pour le diagnostic définitif.

Le traitement est symptomatique. L’objectif est de contrôler la cause, de réparer les dommages et de soulager les symptômes. Dans le cas d’une neuropathie diabétique, la prise en charge consistera à contrôler le taux de glycémie dans le sang. En cas d’une neuropathie alcoolique, l’arrêt de la consommation d’alcool et de tabac est une priorité.. Les médicaments sont efficaces pour soulager les douleurs, mais ont des effets secondaires. Les antalgiques, les antiépileptiques, le patch à la lidocaïne et les antidépresseurs tricycliques soulagent les douleurs neuropathiques.

D’autres techniques peuvent également soulager le patient : la stimulation électrique transcutanée, l’acupuncture, l’hypnose, la relaxation…