Angor stable / Angor instable / Angine de poitrine

Le saviez-vous ?

Les maladies cardio-vasculaires sont la 1ère cause de mortalité chez les femmes.1

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de cardiologie.

Comment les définir ?

L’angine de poitrine est une entité clinique à cheval entre l’angor stable et l’infarctus du myocarde constitué. Elle se traduit par l’ensemble des formes cliniques susceptibles d’évoluer à échéance de quelques heures ou quelques jours avant la constitution d’un infarctus du myocarde ou encore la survenue d’une mort subite.

L’angine de poitrine est consécutive à une ischémie myocardique, c’est-à-dire à une diminution de l’apport sanguin artériel à un organe. Cette baisse induit une baisse de l’oxygénation des tissus au myocarde en deçà de ses besoins. On parle alors d’hypoxie, perturbation à l’origine de la sténose coronarienne. Cette compression des artères nourricières du cœur conduit souvent à la formation d’une plaque d’athérome, secondaire à une inadéquation entre les besoins en oxygène du myocarde et les apports par la circulation coronarienne.

L’angine de poitrine peut être :

  • Stable : lorsqu’elle présente un comportement régulier suite à une activité physique ou à un stress émotionnel. Ce type d’affection est souvent remédié par des médicaments.

  • Instable : moins prévisible, la douleur de l’angine de poitrine peut survenir à tout moment, même durant le sommeil.

L’angine de poitrine annonce généralement que le cœur est soumis à un stress.

Les étiologies

La principale cause de l’angine de poitrine inclut l’athérosclérose, il s’agit de l’atteinte des grosses et moyennes artères suite à une accumulation de graisses dans la paroi artérielle. Cette pathologie évolue en trois stades pour donner naissance à la plaque d’athérome, la sténose et la thrombose.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

Les facteurs de risque

Les principaux facteurs comprennent l’excès de poids, le tabac, l’alcool, l’excès de lipides dans le sang, la sédentarité, l’âge ainsi que le stress et l’anxiété.

Les symptômes

Les manifestations de l’angine de poitrine dépendent du degré de rétrécissement artificiel. Lorsque celui-ci est peu important, la douleur n’est ressentie que lors d’un effort physique. Dans le cas de sténoses serrées, les sténoses surviennent à l’occasion d’efforts modérés, voire au repos.

La prise en charge

La prise en charge consiste dans un premier temps en un traitement de la crise incluant un arrêt de l’effort, la prise d’un dérivé nitré en sublingual ainsi qu’en la prescription de trinitrine et de vasodilatateur coronarien. Le traitement de fond repose sur l’administration de médicaments tels que les bêtabloquants et les anti-ischémiques. Cependant, le traitement majeur consiste en une intervention appelée angioplastie qui permet la revascularisation des coronaires par dilatation ou par pontage aorto-coronarien.

Arrivée au stade d’angor instable, la pathologie fait l’objet d’une coronarographie et débouche sur 3 attitudes intégrant la dilatation de l’artère rétrécie, l’acte chirurgical par pontage visant à court-circuiter la partie rétrécie. L’attitude médicale pure s’impose en cas d’échec des 2 précédentes.

Sources

  1. Risques cardiovasculaires chez les femmes. Fédération Française de Cardiologie
    https://www.fedecardio.org/La-Federation-Francaise-de-Cardiologie/Nos-combats/le-risque-cardio-vasculaire-chez-les-femmes
  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :
  • Auteur de la révision : Dr A. Morjane
  • Date de révision :

1512 cardiologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio