Coronarographie

Le saviez-vous ?

Les maladies cardio-vasculaires sont la 1ère cause de mortalité chez les femmes.1

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de cardiologie.

Qu'est-ce que la coronarographie ?

La coronarographie a pour objectif de visualiser les artères coronaires du cœur. Elle permet de déceler les anomalies de circulation sanguine occasionnées par un obstacle. Cet examen est notamment recommandé en cas de suspicion d’infarctus du myocarde ou d’angine de poitrine. À cet effet, lorsque l’examen est positif, c’est-à-dire qu’il y a un obstacle qui gêne la vascularisation du cœur, alors on procède à ce qu’on appelle une angioplastie.

Les signes de l’infarctus du myocarde ou d’un angor ou angine de poitrine sont :

  • anomalies biologiques, telles que l’élévation des enzymes cardiaques sur la prise de sang

  • douleur persistante dans la poitrine ou dans les bras

  • malaises atypiques chez un sujet présentant des facteurs de risque

  • électrocardiogramme anormal

La coronarographie permet de découvrir l’obstruction à l’écoulement du sang suite à un rétrécissement ou à un caillot sanguin. Les résultats précisent le nombre, le siège et le type de lésions. D’autre part, elle est efficace dans l’évaluation des pressions à l’intérieur des cavités cardiaques.

Déroulement de l’examen

Effectuée dans une salle de radiologie, la coronarographie consiste en une injection de produit anesthésiant avec une aiguille. Sous anesthésie locale, l’examen se fait à l’aide d’un cathéter.

L’examen commence par l’introduction d’un guide dans une artère, notamment l’artère fémorale au niveau de l’aine ou au niveau de l’artère radiale au poignet. Ceci étant, le médecin fait avancer le cathéter à travers l’aorte pour atteindre les artères coronaires. Une fois la sonde mise en place, il s’agit d’injecter le produit de contraste. Cette action vise à indiquer les artères rétrécies par la plaque d’athérome.

Si l’examen prend 15 à 20 minutes, il nécessite néanmoins une courte hospitalisation de 24 à 48 heures. Un bilan sanguin et un examen cardiologique sont réalisés avant le test. D’autre part, un traitement anticoagulant s’impose à quelques jours de celui-ci.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

Risques de la coronarographie

Les complications de la coronarographie sont en majorité bénignes et locales, et se traduisent par des saignements ou des hématomes en raison de la ponction effectuée au niveau de l’artère. D’autres cas sont rapportés tels que des troubles du rythme ventriculaire, des chocs allergiques au produit de contraste iodé, des poussées d’insuffisance cardiaque ou des dissections des artères coronaires (beaucoup plus rares). La formation d’une ecchymose constitue la complication la plus courante, affection pouvant persister pendant plusieurs jours. Dans de rares cas, le maniement des sondes peut entraîner des blessures vasculaires, remédiées par une réparation chirurgicale.

Sources

  1. Risques cardiovasculaires chez les femmes. Fédération Française de Cardiologie
    https://www.fedecardio.org/La-Federation-Francaise-de-Cardiologie/Nos-combats/le-risque-cardio-vasculaire-chez-les-femmes
  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :
  • Auteur de la révision : Dr A. Morjane
  • Date de révision :

1512 cardiologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio