Dysplasie fibromusculaire artérielle (DFM)

Le saviez-vous ?

Les maladies cardio-vasculaires sont la 1ère cause de mortalité chez les femmes.1

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de cardiologie.

Qu'est-ce que la dysplasie fibromusculaire artérielle ?

La dysplasie fibromusculaire artérielle (DFM) est une artériopathie systémique non inflammatoire et non athéroscléreuse touchant les artères de moyen calibre comme les artères rénales et carotides internes sus bulbaires. Cette pathologie est caractérisée par une anomalie de la paroi de l’artère provoquant son rétrécissement. Dans de rares cas, des dilatations ou une déchirure de la paroi sont observées.

Causes

La maladie ne présente encore aucune origine définie. Toutefois, le tabagisme, des susceptibilités génétiques et une mauvaise position des reins semblent favoriser sa survenue.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

Symptômes

Les patients peuvent ne pas présenter tous les signes de la maladie. La plupart sont d’ailleurs asymptomatiques. Lorsqu’ils apparaissent, ceux-ci varient selon les organes drainés par les artères atteintes, que ce soit le rein, le cerveau ou, dans de rares cas, les membres, l’intestin ou le cœur.

Une atteinte des artères des jambes se manifeste par des crampes ou une sensation de fatigue dans les muscles des jambes, une douleur, des bruits étranges secondaires à la circulation sanguine forcée dans l’artère atteinte, ainsi qu’une réduction de pouls dans l’artère fémorale.

En cas d’atteinte des artères rénales, les patients présentent une hypertension artérielle.

Les symptômes d’accident ischémique transitoire comme les troubles de l’élocution, la paralysie d’un côté du corps ou une faiblesse musculaire révèlent généralement une atteinte au niveau des artères carotides.

Le rétrécissement des artères intracrâniennes entraîne des signes d’anévrisme comme une douleur au-dessus et derrière les yeux, des céphalées, une faiblesse, des troubles de la vue ou un engourdissement.

Diagnostic

Pour poser le diagnostic, le médecin recherche les manifestations suivantes :

  • Des signes de localisation neurologiques évocateurs d’AVC, un souffle ou une douleur carotidienne

  • une hypertension artérielle récente affectant une personne jeune ;

  • une impression de bourdonnement ou de sifflement d’oreille.

Lorsque le cas de DFM est suspecté, les examens suivants sont recommandés :

  • L’échographie-Doppler ou écho-Doppler
    Il s’agit d’un examen indolore faisant intervenir des ultrasons. En présence de sténose, la région rétrécie présente un flux sanguin accéléré révélant des sons et des images caractéristiques.

  • L’angio-scanner, angio-IRM
    Examen indolore, il permet de confirmer le cas d’une sténose et de poser le diagnostic de la DFM. Une image caractéristique en « perles enfilées » annonce généralement que la maladie a atteint la couche médiane de la paroi d’une artère.

Traitement

La prise en charge thérapeutique de la DFM consiste en la dilatation des parties artérielles rétrécies à travers une angioplastie. Souvent, la pose d’un stent est nécessaire afin de prévenir la rechute du rétrécissement artériel. La tension artérielle est en outre contrôlée avec des médicaments antihypertenseurs. Plus rarement, une intervention chirurgicale à type de reconstruction du pédicule rénal peut être proposée dans les cas des variantes complexes ou récidivantes de la pathologie.

Sources

  1. Risques cardiovasculaires chez les femmes. Fédération Française de Cardiologie
    https://www.fedecardio.org/La-Federation-Francaise-de-Cardiologie/Nos-combats/le-risque-cardio-vasculaire-chez-les-femmes
  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :
  • Auteur de la révision : Dr A. Morjane
  • Date de révision :

1512 cardiologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio