Prothèse valvulaire

Le saviez-vous ?

Les maladies cardio-vasculaires sont la 1ère cause de mortalité chez les femmes.1

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de cardiologie.

Qu'est-ce que l'une prothèse valvulaire ?

La prothèse valvulaire est un dispositif artificiel placé au niveau des orifices du cœur suite à une circulation extracorporelle ou par voie non invasive. Celle-ci a pour objectif de remplir les fonctions non assurées par les valves naturelles cardiaques lésées.

L’on distingue différents types de prothèses valvulaires :

  • Les valves à ailettes telles que celles de St-Jude-Medical, Carbomedics

  • Les valves à disques basculants telles que celles de Lillehei-Kaster, Bjork-Shiley , Omniscience, Medtronic-Hall

  • Les bioprothèses telles que celles de Pericarbon, Ionescu-Shiley, Mitroflow

  • Les valves mécaniques formées par des billes de Smeloff-Cutter, Starr-Edwards

Si les bioprothèses permettent d’éviter les anticoagulants, elles affichent néanmoins une durée de vie limitée et conviennent davantage aux personnes âgées.

Les techniques de pose

Réalisée sous anesthésie générale, l’intervention dure 2 à 4heures, voire plus pour le remplacement de plusieurs valves ou le pontage aorto-coronaire associé. Le chirurgien effectue une incision sur la paroi thoracique au niveau du sternum et relie les gros vaisseaux avec une machine de circulation extracorporelle en vue de favoriser l’oxygénation du sang. Ensuite, il s’agit d’enlever la valvule lésée tout en veillant à respecter sa zone d’attache. Ceci étant, la prothèse est parfois alors fixée sur le même anneau. À l’issue de cette étape, le cœur est remis en route à l’aide d’un défibrillateur et la liaison avec la circulation extracorporelle est interrompue.

Une autre possibilité est de poser certaines valves par voie moins ou non-invasive (voir remplacement valvulaire TAVI).

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

L'hospitalisation

Le sujet est hospitalisé la veille de l’intervention afin d’effectuer les derniers examens, notamment la radiographie de thorax et l’électrocardiogramme, mais également pour préparer la peau à l’opération.

Si la durée de l’intervention dépend de la sévérité de la pathologie, elle est toutefois discutable avec le chirurgien lors d’une consultation préopératoire.

À la sortie du bloc opératoire, le patient sera retenu en soins intensifs post-opératoires pour une surveillance rigoureuse. Outre ce délai, il sera transféré dans une chambre du service de chirurgie.

Les points à retenir

Les principales complications des prothèses vasculaires sont les thromboses, les désunions anastomotiques et les sténoses anastomotiques. Évaluées à 2%, les infections de prothèses artérielles peuvent être fatales pour les patients. Malgré l’antibioprophylaxie péri-opératoire ou retardée, celles-ci peuvent survenir de façon précoce.

La surveillance ultérieure est d’abord clinique et consiste à vérifier l’état fonctionnel vasculaire des membres. D’autre part, la perception des pouls artériels, l’inspection et la palpation des sites d’implantation prothétique sont effectuées.

À cet effet, il convient de prévenir les éventuelles infections à travers une hygiène cutanée rigoureuse. Les interventions dentaires, les artériographies et autres cathétérismes cardiovasculaires, les coloscopies et les endoscopies urinaires sont encadrées par une antibioprophylaxie.

Sources

  1. Risques cardiovasculaires chez les femmes. Fédération Française de Cardiologie
    https://www.fedecardio.org/La-Federation-Francaise-de-Cardiologie/Nos-combats/le-risque-cardio-vasculaire-chez-les-femmes
  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :
  • Auteur de la révision : Dr A. Morjane
  • Date de révision :

1512 cardiologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio