Sténose tricuspidienne

Le saviez-vous ?

Les maladies cardio-vasculaires sont la 1ère cause de mortalité chez les femmes.1

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de cardiologie.

Qu'est-ce que la sténose tricuspidienne ?

Suite à une obstruction partielle du flux sanguin à travers la valvule sténosée, l’oreillette droite va s’élargir. Ce phénomène entraîne une augmentation du volume de sang dans cette cavité, induisant une hausse de la pression dans les veines. Par conséquent, une insuffisance ventriculaire droite peut survenir, en raison d’une absence de volume sanguin circulant entrant dans le ventricule droit.

Les étiologies

La sténose tricuspidienne est souvent secondaire à une tumeur de l’oreillette droite, une fièvre rhumatismale, une maladie congénitale de la valvule tricuspide ou une maladie du tissu conjonctif.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

Les signes extérieurs

La sténose tricuspidienne se manifeste par :

  • des palpitations

  • une pulsation gênante au niveau du cou

  • une fatigue

  • une peau froide

  • une pression accrue dans les veines entraînant la dilatation du foie

Le diagnostic

Le diagnostic consiste à entendre un souffle, signe caractéristique d’une sténose tricuspidienne. Il passe par la radiographie du thorax et vise à rechercher une dilatation de l’oreillette droite. D’autre part, l’échocardiographie est effectuée afin de déterminer la quantité de sang qui circule dans la valvule sténosée. Cet indicateur renseigne sur la gravité de la maladie. L’électrocardiographie, quant à elle, contrôle les éventuels changements, en cas d’une surcharge auriculaire droite.

Le traitement

Potentiellement grave, la sténose tricuspidienne ne nécessite néanmoins pas toujours une intervention chirurgicale. Néanmoins, les sujets concernés sont encouragés à adopter un régime alimentaire sain et équilibré, notamment des aliments pauvres en sel, des diurétiques et des médicaments visant à bloquer les effets de l’aldostérone.

Sources

  1. Risques cardiovasculaires chez les femmes. Fédération Française de Cardiologie
    https://www.fedecardio.org/La-Federation-Francaise-de-Cardiologie/Nos-combats/le-risque-cardio-vasculaire-chez-les-femmes
  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :
  • Auteur de la révision : Dr A. Morjane
  • Date de révision :

1512 cardiologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio