Tachycardie

Le saviez-vous ?

Les maladies cardio-vasculaires sont la 1ère cause de mortalité chez les femmes.1

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de cardiologie.

Qu’est-ce que la tachycardie ?

On parle de tachycardie lorsqu’en dehors des activités physiques, c’est-à-dire au repos, le cœur bat à une vitesse très rapide, notamment à plus de 100 pulsations par minute. Pour information, un rythme normal se situe entre 60 et 90 pulsations par minute.

Il existe plusieurs types de tachycardies :

  • Tachycardie ventriculaire : ce sont des contractions accélérées des ventricules du cœur. Elle fait souvent suite à une cardiopathie sous-jacente telle que l’hypertension artérielle, l’infarctus du myocarde ou une insuffisance cardiaque.

  • Tachycardie jonctionnelle : une anomalie dans la propagation de l’influx électrique du cœur qui se traduit par un emballement cardiaque rapide et brutal.

  • Tachycardie sinusale : la plus fréquente, consécutive à une déshydratation ou à une hyperthyroïdie. Elle peut être banale et sans gravité.

  • Tachycardie auriculaire ou atriale traduite par l’accélération du rythme des contractions des oreillettes du cœur.

Étiologies

Si la tachycardie est naturelle à l’effort, elle devient une maladie lorsqu’elle dissimule d’autres pathologies ou survient suite à des facteurs favorables comme :

  • Le stress affectif ou la consommation de grandes quantités de boissons alcooliques ou caféinées

  • Une pathologie cardiaque, notamment l’hypertension artérielle

  • Une mauvaise vascularisation du myocarde consécutive à une valvulopathie, une insuffisance cardiaque, une cardiomyopathie, une insuffisance coronarienne, une tumeur ou une infection

  • D’autres pathologies telles que certaines maladies pulmonaires, une affection de la glande thyroïde, un déséquilibre électrolytique et un abus d’alcool ou de psychotrope

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

Symptômes

Les études rapportent des sensations de palpitations suivies d’autres symptômes comme l’essoufflement, les sueurs, une envie d’uriner, une fatigue importante, un malaise, voire une perte de connaissance. Un sujet atteint de tachycardie a l’impression que son cœur s’emballe et ressent des douleurs thoraciques dans la poitrine.

Diagnostic

Le diagnostic de la tachycardie se fait souvent à partir de signes observés chez le patient ou décelés par le médecin au cours d’un électrocardiogramme. Lorsque la personne perd connaissance, le cas d’urgence est annoncé. À l’issue d’un examen clinique, différentes analyses sont effectuées.

Traitement

La prise en charge de la tachycardie diffère selon l’origine de la pathologie. Quoi qu’il en soit, le traitement vise à réduire le rythme des battements par le biais de médicaments tels que les bétabloquants ou les anti-arythmiques. Lorsque la tachycardie est secondaire à un trouble cardiaque, elle doit faire l’objet d’une hospitalisation immédiate.

Personnes à risques

La tachycardie est plus fréquente chez les personnes âgées, les sujets ayant des antécédents familiaux, les malades du cœur, les personnes victimes d’une angine de poitrine ainsi que celles souffrant d’infarctus. A noter que les enfants en bas âge ont un cœur qui bat normalement plus vite jusqu’au début de l’adolescence.

Sources

  1. Risques cardiovasculaires chez les femmes. Fédération Française de Cardiologie
    https://www.fedecardio.org/La-Federation-Francaise-de-Cardiologie/Nos-combats/le-risque-cardio-vasculaire-chez-les-femmes
  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :
  • Auteur de la révision : Dr A. Morjane
  • Date de révision :

1512 cardiologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio