Zona : une maladie virale

Le saviez-vous ?

Boutons, rougeurs, cloques, démangeaisons ? Les maladies de peau sont diverses et un même symptôme peut avoir plusieurs origines différentes.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques de dermatologie.

Qu’est-ce que le zona ?

Le zona se manifeste par des éruptions cutanées douloureuses regroupées à l’émergence d’un nerf sensitif. Les éruptions sont les conséquences de la réactivation du virus de la varicelle (virus VZV : « Varicelle – Zona – Virus). Elles apparaissent généralement sur le thorax et le visage.

Le premier contact avec le virus du zona a lieu généralement durant l’enfance. Lors de la primo-infection, le virus VZV se multiplie dans les voies aériennes supérieures avant de passer dans le sang pour atteindre la peau. L’éruption cutanée qui apparaît ensuite est connue sous le nom de varicelle. Les boutons disparaissent en quelques jours mais le virus diffuse le long des nerfs jusqu’à un ganglion sensitif, où il reste ensommeillé. À cause d’une maladie ou d’une baisse du système immunitaire, le virus se réactive et des vésicules apparaissent en bouquets sur la peau à l’émergence des filets nerveux irradiés par le ganglion dans lequel était le virus latent.

Le zona touche environ 20 % des adultes dans le monde qui ont déjà eu la varicelle étant enfant.

Les symptômes du zona

Le zona se traduit par une éruption localisée de vésicules sur une peau rouge, sur un seul côté du corps. Les lésions se trouvent sur le trajet d’un nerf sensitif, d’où la douleur intense ressentie par les malades. Les éruptions se localisent le plus souvent sur le thorax, le long d’une côte, le bas de l’abdomen, la région dorso-lombaire, le visage et le cou.

Les vésicules sèchent en quelques jours et laissent place à des croûtes. Ces dernières tombent après une dizaine de jours en laissant des cicatrices.

Des douleurs névralgiques (hypersensibilité et brûlures) peuvent apparaître quelques jours avant ou pendant l’éruption, voire même des mois après la guérison. Les éruptions cutanées s’accompagnent généralement d’une légère fièvre et d’une perte temporaire de la sensibilité sur des parties de la peau touchée.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Évolution et complications possibles

Le zona est généralement bénin. Toutefois, des complications peuvent se produire chez les personnes très âgées, chez des personnes immunodéprimées et dans le cas où les éruptions touchent le nerf oculaire.

Les complications dépendent de la localisation des éruptions :

  • Autour de l’œil : ulcération, glaucome voire cécité et des douleurs persistantes très longtemps après la guérison.
  • Autour de l’oreille : des bourdonnements, des douleurs très intenses, une diminution de l’audition, une paralysie faciale et des vertiges.
  • Dans le bas de l’abdomen avec une atteinte génitale : une rétention urinaire.

La complication majeure est la douleur pouvant persister pendant plusieurs mois. Ce risque est augmenté avec l’âge du patient. Un syndrome dépressif peut en découler.

Traitement

Dès l’apparition des symptômes et si le patient présente certains critères, le médecin peut prescrire un traitement antiviral. Il n’est pas prescrit systématiquement car ne permet pas de guérir le zona. Le médecin prescrira également un désinfectant pour nettoyer les lésions. Pour soulager le patient, le médecin ajoutera des médicaments antalgiques adaptés à l’intensité douloureuse.

542 dermatologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.