Diabète de type 1 : carence, plus ou moins complète en insuline, d’origine auto-immune

Concilio - Diabète de type 1 : carence, plus ou moins complète en insuline, d’origine auto-immune

Le saviez-vous ?

Le diabète de type 1 représente environ 6% de tous les cas de diabète. Cette forme de la maladie apparaît le plus souvent durant l’enfance ou l’adolescence.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques d’endocrinologie.

Généralités

Les patients atteints d’un diabète de type 1 produisent peu ou pas d’insuline en raison de la destruction, partielle ou totale, des cellules bêta du pancréas par des anticorps (mécanisme auto-immun). Ces cellules ont pour fonction la synthèse de l’insuline qui transforme le glucose sanguin en énergie dans l’organisme.

Le diabète de type 1 était avant la découverte de l’insuline une maladie mortelle, cette hormone étant vitale pour l’organisme. Le traitement consiste donc en la substitution du pancréas par des injections sous-cutanée pluri-quotidiennes (4 fois/j) d’insuline.

Manifestations symptomatiques

Les premiers symptômes de l’augmentation du sucre sanguin, liée au manque d’insuline, surviennent lorsque plus de 90% des cellules béta sont détruites. Le début de la maladie est donc silencieux.

Parmi les signes évocateurs de la maladie se trouvent :

  • un besoin fréquent d’uriner (polyurie),
  • une augmentation de la sensation de soif (polydipsie) fréquemment associée à une augmentation de l’appétit (polyphagie),
  • une fatigue importante,
  • un amaigrissement parfois de plusieurs dizaines de kilos
  • de fréquents troubles de la vision.

A noter qu’un taux de sucre élevé favorise les infections et les retards de cicatrisation qui sont donc de fréquents contextes de découverte de la maladie

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Diagnostic étiologique

L’origine du diabète de type 1 est mal connue, l’origine génétique est probablement un important facteur de risque. Plusieurs théories rapportent également le rôle éventuel de certaines infections, de l’alimentation ou de l’hygiène de vie sans qu’aucune preuve formelle n’ait jamais été rapportée.

754 endocrinologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.