Polyurie polydipsie - une conséquence du diabète

Concilio - Polyurie polydipsie - une conséquence du diabète

Le saviez-vous ?

Le diabète peut provoquer de multiples complications telle que la cécité, un AVC, une insuffisance rénale et même une amputation.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques d’endocrinologie.

Généralités

La polyurie-polydipsie ou syndrome polyuro-polydispsique correspond à un phénomène associant une polyurie, soit l’augmentation du volume d’urine par jour, et une polydipsie, caractérisée par une sensation de soif intense et permanente. Dans ce cas, le patient consomme plus de 3 litres de liquide par jour et évacue un volume d’urine supérieur à cette quantité. Ainsi, le malade se trouve généralement dans un cercle vicieux. Différentes pathologies peuvent être à l’origine de ce phénomène, notamment le diabète insipide, le diabète sucré, l’insuffisance rénale, toxicité de certains médicaments, l’insuffisance rénale…. La polyurie-polydipsie figure parmi les signes d’une complication du diabète, à savoir l’acidocétose diabétique. Ce phénomène constitue notamment l’une des manifestations du diabète de type 1 chez l’enfant. Elle est associée à polyphagie et à l’amaigrissement dans le cadre du syndrome cardinal. À noter qu’en cas de polyurie-polydipsie, la polydipsie peut être primaire ou secondaire. Dans le premier cas, elle constitue le premier signe de ce phénomène et provoque une polyurie secondaire. Dans le second, elle est la conséquence d’une polyurie, dite primaire.

Symptômes

Hormis l’intense sensation de soif et l’évacuation d’un grand volume d’urine, la polyurie-polydipsie est généralement associée à d’autres symptômes. En effet, le patient peut également souffrir de douleurs ou de gêne lors de la miction. Il ressent également un fréquent et urgent besoin d’uriner (plus de 8 fois par 24 heures). La présence de sang dans l’urine figure aussi parmi les signes de la polyurie-polydipsie. D’autres symptômes peuvent apparaitre, notamment de la fièvre et une altération de l’état général accompagnées d’un amaigrissement du malade.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Diagnostic

Le diagnostic de la polyurie-polydipsie s’effectue facilement en interrogeant le patient. Pour confirmer cette pathologie, une quantification de la diurèse sur 24 heures peut aussi être effectuée. Pour déterminer la cause de la polyurie-polydipsie, la réalisation d’une glycémie capillaire est souvent prescrite. L’utilisation d’une bandelette urinaire et la quantification des protéines contenues dans les urines récoltées sur 24 heures peuvent aussi aider dans la détermination de la cause du phénomène. D’autres examens sont prescrits, notamment une analyse sanguine avec ionogramme, le dosage du taux et calcul de la clairance de la créatinine ainsi qu’une analyse des urines avec ionogramme.

Traitement

Le traitement est prescrit suivant les causes provoquant le phénomène de polyurie-polydipsie. Généralement, il est destiné à soigner un diabète sucré ou une insuffisance rénale. Il peut aussi réguler les troubles des électrolytes ou les troubles hydriques. Chez d’autres patients, la polyurie-polydipsie résulte d’une fuite potassique ou d’une tumeur cérébrale. Dans ce cas, le traitement de la pathologie à l’origine du phénomène est recommandé.

754 endocrinologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.