Hyperparathyroïdie secondaire: augmentation du niveau de parathormones

Concilio - Hyperparathyroïdie secondaire: augmentation du niveau de parathormones

Le saviez-vous ?

Environ 5 à 30% des patients en dialyse continuelle souffrent d’hyperparathyroïdie secondaire.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques d’endocrinologie.

Généralités

L’hyperparathyroïdie se traduit par une sécrétion excessive d’hormones parathyroïdiennes. Ces hormones sont produites par des glandes appelées parathyroïdes situées dans le cou. En outre, les hormones parathyroïdiennes ont pour fonction la régulation du métabolisme du calcium.

L’hyperparathyroïdie primaire est une hypersécrétion de PTH lié à une pathologie de la glande parathyroïde (adénome, hyperplasie…).

L’hyperparathyroïdie secondaire, quant à elle, est la conséquence d’un faible taux de calcium sanguin causé par une autre pathologie. L’hyperparathyroïdie secondaire est principalement provoquée par l’insuffisance rénale. Cette maladie est caractérisée par une incapacité de désintoxication du sang au niveau des reins. En effet, le phosphore produit par l’organisme n’est pas éliminé correctement tandis qu’une carence en en vitamine D s’installe dans le corps. La vitamine D stimule l’absorption intestinale du calcium et du phosphore pour consolider les os, procéder à la minéralisation des dents et renforcer la masse musculaire.

L’accumulation de phosphore est à l’origine d’une diminution significative du taux de calcium dans le flux sanguin, ce qui favorise l’augmentation d’hormones parathyroïdiennes, aussi appelées PTH ou parathormones.

Symptômes

Lors de la survenue d’une hyperparathyroïdie secondaire, les taux de calcium dans le sang sont plus au moins habituels ou bas tandis que le niveau de PTH est élevé. Cette condition peut inclure de nombreux problèmes médicaux tels qu’un affaiblissement caractérisé des os.

Les symptômes sont le plus souvent en lien avec la maladie qui cause l’hyperparathyroïdie secondaire.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Etiologie

L’insuffisance rénale qui est la cause la plus fréquente d’hyperparathyroïdie secondaire peut entrainer aussi des troubles de la vitamine D, une ostéomalacie chez l’adulte ou un rachitisme chez l’enfant. Le rachitisme est une maladie de la croissance et de l’ossification observée chez les nourrissons et autres enfants en bas âge se traduit par une déficience au niveau de la calcification des os et des cartilages. L’ostéomalacie décrit une déminéralisation de l’ensemble des composantes du squelette.

754 endocrinologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.