Hyperparathyroïdie primaire: accumulation d’hormones parathyroïdiennes

Concilio - Hyperparathyroïdie primaire: accumulation d’hormones parathyroïdiennes

Le saviez-vous ?

Le système hormonal est complexe et un dérèglement hormonal peut avoir des conséquences à plusieurs niveaux, de manière plus moins grave.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques d’endocrinologie.

Généralités

L’hyperparathyroïdie primaire est la conséquence d’un taux d’hormones parathyroïdiennes excessif dans l’organisme. Cette condition est à l’origine d’une perte significative du tissu osseux.

Diagnostic épidémiologique

L’hyperparathyroïdie primaire est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Le risque de développer une hyperparathyroïdie s’intensifie avec l’âge. La phase initiale est généralement asymptomatique. Cependant dans environ dans la moitié des cas, on observe une élévation modérée du taux de calcium dans le sang chez les patients atteints de la maladie.

La détection de l’hyperparathyroïdie primaire se fait généralement de manière fortuite lors de la réalisation d’un ionogramme. Cet examen effectué en laboratoire analyse la concentration en électrolytes des liquides organiques comme le sang ou les urines. Le médecin peut alors avoir des indications sur la teneur en calcium et en phosphore dans le sang du patient pour déceler la présence d’une élévation de la calcémie, c’est-à-dire une augmentation du taux de calcium sanguin.

Certains symptômes comme un état de fatigue générale, des douleurs d’arthrite ou des calculs rénaux peuvent indiquer la présence de l’hyperparathyroïdie primaire.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Signes symptomatiques

Parmi les manifestations cliniques les plus courantes dues à une hyperparathyroïdie primaire, l’apparition de troubles rénaux est observée. La lithiase rénale désigne la formation de cristaux durs au niveau des reins. Ces cristaux constitués de calcium, aussi dénommés calculs rénaux entraînent alors de vives douleurs et peuvent se propager dans les composantes de l’appareil urinaire comme la vessie, l’urètre ou les uretères. Consécutivement à ces atteintes rénales, les patients sont enclins à présenter une calciurie excessive, soit un taux de calcium élevé dans les urines.

Les troubles rénaux qui surviennent au cours de l’hyperparathyroïdie primaire peuvent mener à très long terme à une insuffisance rénale, soit une incapacité pour le rein de filtrer correctement le sang.

Les patients atteints d’hyperparathyroïdie primaire se plaignent notamment de douleurs osseuses vives.

Les complications possibles de l’hyperparathyroïdie sont : les fractures pathologiques, les tassements vertébraux, les déformations de la colonne vertébrale, de l’asthénie psychique et physique, une psychose paranoïde, des douleurs épigastriques, des nausées, des vomissements, une pancréatite, des parésies musculaires, de l’hyporéflexie et une calcification des artères, globes oculaires ou de la cage thoracique.

754 endocrinologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.