Extraction instrumentale par forceps : tout savoir

Concilio - Extraction instrumentale par forceps : tout savoir

Le saviez-vous ?

Plus de 20% des françaises âgées de 16 à 60 ans n’ont pas profité d’un suivi gynécologique depuis au moins deux ans.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques gynécologie et obstétrique.

Généralité

L’extraction instrumentale est nécessaire pour aider une patiente à expulser son bébé lors d’un accouchement. Cette méthode est employée lorsque l’état du nourrisson est suspect ou quand la progression du mobile fœtal est trop longue. On recourt à une extraction instrumentale lorsque la tête du bébé est déjà engagée dans le bassin osseux, mais que sa sortie est compromise ou bloquée suite à des poussées insuffisantes ou inefficaces. Si l’intervention n’est pas assez rapide, le bébé risque des souffrances fœtales. Pour mener à bien une extraction instrumentale, on utilise souvent des forceps, des spatules ou des ventouses obstétricales. Le plus souvent, les médecins recourent aux forceps.

Forceps

Le forceps est un instrument obstétrical se présentant sous forme de deux grandes cuillères métalliques séparables. Il peut être arrangé sous forme de pince ou croisé.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Recours

L’extraction instrumentale par forceps est nécessaire lorsque le bébé présente de signes de souffrance fœtale. Elle est également préconisée si le bébé ne sort pas après plus de 30 minutes d’intenses poussées. Si le cordon ombilical descend avant la tête du bébé (procidence du cordon), le recours au forceps peu aussi être nécessaire. Dans le cas où la poussée et les contractions ne permettent pas l’expulsion ou que la mère s’épuise et qu’elle a des antécédents de maladies cardiaques ou pulmonaires, une extraction instrumentale est à pratiquer d’urgence.

Procédure

Une extraction instrumentale est décidée en urgence et doit être pratiquée durant la phase d’expulsion c’est à dire vers la fin de l’accouchement. Cependant, certaines conditions doivent être remplies pour que cette opération soit possible. Tout d’abord, il faut que la poche des eaux soit rompue. Ensuite, la dilatation du col de l’utérus doit être complète. Enfin, la tête du bébé doit s’engager dans le bassin.

Complications

Une extraction instrumentale présente des risques. Lors d’un accouchement par voie basse, l’utilisation de forceps augmente le risque de déchirure du périnée ou du sphincter anal lors de dégagement de l’épaule du bébé. À cause de la tension exercée pour faire sortir le bébé et de la distension du périnée, la déchirure peut être partielle ou totale et parfois entrainer une incontinence anale. Ces déchirures peuvent être prévenues par la réalisation d’une épisiotomie.

1559 gynécologues obstétriciens recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.