Cerclage : technique chirurgicale permettant d’éviter les fausses couches et les accouchements prématurés

Concilio - Cerclage : technique chirurgicale permettant d’éviter les fausses couches et les accouchements prématurés

Le saviez-vous ?

Plus de 20% des françaises âgées de 16 à 60 ans n’ont pas profité d’un suivi gynécologique depuis au moins deux ans.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement dans toutes vos problématiques gynécologie et obstétrique.

Présentation

Le cerclage est une méthode chirurgicale consistant à insérer une bandelette au niveau de l’épaisseur du col de l’utérus pour le renforcer et l’aider à rester fermé jusqu’au 8e mois (soit environ jusqu’au terme de la grossesse). L’intervention permet de limiter les risques d’accouchements prématurés et de fausses couches tardives. Elle est réalisée vers les trois mois de la grossesse et se pratique sous anesthésie locorégionale, locale ou générale.

Le décerclage (ablation du fil utilisé pour le cerclage) est le plus souvent indolore et s’effectue au cours de la consultation du 8e mois. En général, l’accouchement a lieu dans les jours qui suivent. Le cerclage est surtout pratiqué en cas de béance du col, d’antécédents de fausse couche tardive ou d’accouchement prématuré ou, de malformations utérines. Dans certaines conditions, celui-ci peut être réalisé en urgence en cas de menace de fausse couche tardive.

Fonctionnement

Le cerclage du col est une technique chirurgicale proposée dans la prise en charge de grossesses à risques. Seul le médecin est habilité à décider si cette méthode est la plus adaptée au cas de la patiente. L’intervention consiste à placer une sorte de bandelette (ou de fil) dans la paroi du col de l’utérus pour former une boucle fermée. De cette manière, le col ne s’ouvrira pas de manière inopinée durant la grossesse.

L’opération s’effectue sous anesthésie locale ou générale et par voie vaginale. La bandelette constituant le cerclage ne sera enlevée qu’à la fin de la grossesse pour permettre l’accouchement. Il est nécessaire également de respecter les prescriptions du médecin concernant le mode de vie ou le régime alimentaire à adopter pour éviter d’accoucher prématurément.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Précautions postopératoires et complications

Utilisé depuis plus de 50 ans, le cerclage du col de l’utérus est actuellement de moins en moins pratiqué. Face à une grossesse à risque, si le médecin opte pour cette méthode, il recommande en général :

  • un repos avant et après l’intervention
  • une hospitalisation de 48 heures au moins (la patiente doit entrer la veille de l’opération et sortir le lendemain)
  • un repos total de quelques jours après l’intervention
  • d’éviter les bains
  • d’éviter toute activité sexuelle

Il est tout à fait normal d’observer des traces de sang quelques jours après le cerclage. Le médecin peut aussi prescrire un traitement antiseptique local. Toutefois, il est impératif de consulter d’urgence en cas de douleurs, d’écoulement de liquide, de fièvre ou de saignements persistants.

Dans 1 à 9 % des cas, le cerclage peut entraîner une rupture de la poche des eaux. Ce type de complication est plus fréquent dans les cas de cerclage en urgence, contrairement aux interventions préventives. L’opération peut également provoquer une infection de l’utérus ou de la poche des eaux.

1559 gynécologues obstétriciens recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.