Crampe de l’écrivain ou dystonie focale des doigts

Le saviez-vous ?

En France au 1er janvier 2016, on dénombrait en moyenne 3 neurologues pour 100 000 habitants.1

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu'est-ce que la crampe de l’écrivain ?

La crampe de l’écrivain se manifeste par une contraction incontrôlable des muscles de la main. Elle apparait en général lorsque la personne effectue un geste nécessitant des mouvements de motricité fine comme l’écriture. À cause des contractions musculaires incontrôlables, le patient se trouve dans l’incapacité d’écrire ou bien son écriture est illisible. La personne arrive uniquement à déplacer le stylo sur la feuille grâce à des mouvements compensatoires de l’épaule. Les contractions peuvent être douloureuses.

Signes et symptômes

Les symptômes de la crampe de l’écrivain sont :

  • Écartement du coude

  • Flexion du poignet ou du coude

  • Crispation des doigts sur l’objet à tenir

  • Élévation d’un ou plusieurs doigts

La crampe de l’écrivain peut être simple ou dystonique. En cas de crampe de l’écrivain simple, les manifestations apparaissent lors d’une tâche spécifique telle que l’écriture. Lorsqu’il s’agit d’une crampe dystonique, les symptômes apparaissent lors de l’exécution de plusieurs activités : écriture, rasage, maquillage…

Dans 15 à 20 % des cas, la dystonie focale des doigts survient à la suite d’un traumatisme corporel ou psychologique. La cause peut également être la sur-utilisation de l’écriture aggravée par de mauvaises habitudes gestuelles. Par ailleurs, les professions les plus touchées sont l’enseignement, la médecine, la musique et la comptabilité. Certaines conditions favorisent également l’apparition de la crampe de l’écrivain comme une écriture contrainte et répétée (remplissage rigoureux et calibré de formulaires…) ou encore l’utilisation du papier carbone.

Une crampe de l’écrivain simple peut évoluer et toucher d’autres gestes fins de la main, voire modifier la posture du membre supérieur.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

Prise en charge de la crampe de l’écrivain

Le traitement principal de la crampe de l’écrivain est la rééducation. L’ergothérapie permet de contrôler le mouvement par biofeedback. Exacerbée par le stress et la fatigue, la crampe de l’écrivain peut être soulagée par la relaxation et le repos. En cas de déviations importantes du poignet et des articulations des doigts, une injection de toxine botulique au niveau des muscles touchés peut être envisagée. L’injection doit être renouvelée tous les six mois. La toxine botulique intervient au niveau de la jonction neuromusculaire et empêche ainsi la libération d’acétylcholine. Il s’agit d’un neuromédiateur qui permet le passage de l’influx nerveux vers les fibres neuromusculaires. Sans influx nerveux, les muscles se relâchent.

À savoir que la toxine botulique a été utilisée pour la première fois dans le traitement du blépharospasme. Son utilisation s’est étendue vers les dystonies musculaires de la face et d’autres pathologies liées à une activité musculaire anormale et localisée. L’injection de la toxine botulique a montré son efficacité pour traiter la crampe de l’écrivain.

Les médicaments anticholinergiques sont parfois efficaces pour soulager les symptômes.

Sources

1. « Atlas de la démographie médicale en France – Situation au 1er janvier 2016 », Conseil national de l’Ordre des Médecins, Dr Patrick BOUET, Président Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS, Géographe de la santé (atlas accessible en ligne).

  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :
  • Auteur de la révision : Dr A. Morjane
  • Date de révision :

1736 neurologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.