Névralgie du trijumeau

Le saviez-vous ?

La céphalée est un motif extrêmement fréquent de consultation chez les médecins généralistes et les neurologues.1

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu'est-ce que la neuropathie du trijumeau ?

Le nerf trijumeau est un nerf crânien responsable de l’innervation sensorielle de la partie antérieure du cuir chevelu et de la majeure partie de la face. La névralgie du trijumeau est l’irritation du nerf trijumeau se manifestant par des douleurs très vives semblables à des décharges électriques. Elles sont imprévisibles mais aussi déclenchées par des activités banales telles que le brossage des dents, la mastication des aliments ou en esquissant un sourire. Les douleurs se déclenchent aussi lors d’une pression sur une zone en particulier appelée « zone gâchette ». Les crises durent généralement quelques secondes. Cette maladie touche environ une personne sur 5 000, et deux tiers d’entre elles sont des séniors âgés de plus de 60 ans.

Signes et symptômes de la neuropathie du trijumeau

Les symptômes de la névralgie du trijumeau sont essentiellement les douleurs, brèves mais très intenses. D’ailleurs, cette affection était connue autrefois sous le nom de « tic douloureux de Rousseau ». Les crises durent quelques secondes, mais reviennent régulièrement, rendant le quotidien des malades très pénibles. Elles peuvent se répéter jusqu’à 100 fois par jour et devenir intolérables.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

Diagnostic de la neuropathie du trijumeau

Un simple interrogatoire suffit le plus souvent à diagnostiquer cette maladie. Les examens complémentaires permettent surtout de détecter la cause. Une IRM vise à rechercher une éventuelle tumeur qui compresserait le nerf trijumeau, des anomalies au niveau des vaisseaux sanguins ou encore une sclérose en plaques.

Prise en charge de la neuropathie du trijumeau

Pour traiter la névralgie du trijumeau, les antalgiques habituels sont inefficaces. Les médecins peuvent prescrire un traitement avec des médicaments anti-épileptiques pour soulager le malade. Les anticonvulsivants comme la carbamazépine donnent de bons résultats dans la plupart des cas. L’augmentation des doses provoque pourtant des pertes de mémoire, une somnolence et même une sensation d’ébriété. Dans certains cas, la chirurgie peut venir à bout de la maladie, par exemple lorsque le nerf trijumeau est comprimé par des vaisseaux sanguins.

D’autres traitements sont aussi possibles : la thermocoagulation et le Gamma Knife. La première consiste à détruire les fibres nerveuses du trijumeau à l’origine de la douleur par la chaleur. 95 % des personnes ayant suivi ce traitement ont déclaré avoir été soulagées, mais des récidives sont possibles. La thermocoagulation se fait sous anesthésie générale et nécessite une hospitalisation de 48h.

Le Gamma Knife consiste à irradier le nerf trijumeau. Ce traitement est aussi efficace que la thermocoagulation, mais les résultats ne se font ressentir que quelques semaines après l’irradiation. Le Gamma Knife se fait sous anesthésie locale, dure moins d’une heure et nécessite une hospitalisation de 48h.

De nombreux malades se tournent vers l’acupuncture, l’hypnose ou la chiropraxie.

  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :
  • Auteur de la révision : Dr A. Morjane
  • Date de révision :

1736 neurologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.