Myélopathie cervicarthrosique : compression de la moelle épinière

Le saviez-vous ?

En France au 1er janvier 2016, on dénombrait en moyenne 3 neurologues pour 100 000 habitants.1

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu'est-ce que la myélopathie cervicarthrosique ?

La moelle épinière se trouve au milieu de la colonne vertébrale cervicale ou rachis cervical. Les déformations des disques qui composent la colonne vertébrale vont progressivement diminuer le diamètre du canal rachidien, aboutissant à une compression de la moelle cervicale et des racines des nerfs. Divers symptômes vont peu à peu apparaître en s’étalant sur plusieurs mois : des troubles de la marche, une sensation de fatigue notamment dans les membres inférieurs, des fourmillements, des picotements, des douleurs dans les membres supérieurs, une diminution de la force musculaire dans les membres inférieurs, des troubles urinaires…

Prise en charge de la myélopathie cervicarthrosique

Le médecin procèdera à une IRM pour confirmer le diagnostic. Les traitements médicamenteux ne peuvent guérir la myélopathie cervicarthrosique, mais permettent de diminuer les douleurs causées par la maladie et de soulager le patient. Le port d’une minerve est indiqué pour soutenir les vertèbres cervicales et rééduquer en douceur le rachis cervical.

L’intervention chirurgicale peut être envisagée pour procéder à une décompression de la moelle épinière en redonnant des dimensions normales au canal rachidien. La chirurgie donne généralement de bons résultats. Elle permet de stopper l’évolution de la maladie et de faire régresser les symptômes. Dans environ 30 % des cas, les symptômes se stabilisent après l’opération. Toutefois, il reste toujours un risque de réapparition des symptômes plusieurs années après l’opération.

Comme toute intervention chirurgicale, il subsiste toujours un risque lors de l’opération. Les risques peuvent être liés à l’anesthésie, des infections post opératoires, une lésion d’un nerf ou d’une racine, une lésion d’un vaisseau… Après l’opération, des séances de kinésithérapie seront nécessaires pour rééduquer la marche.

En l’absence de traitement, la myélopathie cervicarthrosique va poursuivre sa progression, bien que l’ aggravation du handicap fonctionnel du patient peut, parfois, être prévenue avec la kinésothérapie.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

Sources

1. « Atlas de la démographie médicale en France – Situation au 1er janvier 2016 », Conseil national de l’Ordre des Médecins, Dr Patrick BOUET, Président Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS, Géographe de la santé (atlas accessible en ligne).

  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :
  • Auteur de la révision : Dr A. Morjane
  • Date de révision :

1736 neurologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.