Névrite optique

Le saviez-vous ?

En France au 1er janvier 2016, on dénombrait en moyenne 3 neurologues pour 100 000 habitants.1

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu'est-ce que la névrite optique ?

La névrite optique est une inflammation du nerf optique touchant normalement un œil à la fois. Elle se traduit par une baisse de l’acuité visuelle, des phénomènes lumineux tels que les étincelles et les flashs ainsi qu’une douleur dans l’œil, notamment lorsque celui-ci est en mouvement. Elle touche aussi bien les enfants que les adultes. La névrite optique est généralement observée chez les jeunes âgés de 18 à 45 ans. Cette pathologie constitue souvent un des symptômes de la sclérose en plaques (SEP) au cours duquel le sujet atteint semble avoir un voile grisâtre devant les yeux. Les couleurs perdent leur intensité et deviennent moins contrastées.

Diagnostic de la névrite optique

Pour diagnostiquer la névrite optique, les spécialistes utilisent souvent le tableau de couleurs Ishihara ou le test de Farnsworth-Munsell. Il aide à évaluer le degré de dyschromatopsie ou réduction de la vision des couleurs par le nerf optique. D’autres procédés sont également effectués en vue de mesurer les critères suivants dont :

  • Le déficit du champ visuel

  • La baisse d’acuité visuelle

  • L’anomalie de la vision des couleurs

  • Le déficit pupillaire afférent relatif

  • Le fond d’œil normal (2/3) ou papillite (1/3)

  • La douleur à la mobilisation du globe

  • La pâleur papillaire au fond d’œil à 2 mois

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

Etiologies

Les spécialistes retiennent comme principales étiologies des névrites optiques :

  • Infectieuses

  • Bactérienne : syphilis, Lyme, maladie des griffes du chat, tuberculose, Whipple

  • Parasitaires : cryptocoque, toxoplasmose

  • Virales : HSV, VIH, EBV, adénovirus

  • Démyélinisantes/Inflammatoires

  • Associées à d’autres facteurs

  • Les médicaments comme l’éthambutol et certains antibiotiques

  • Les toxines telles que le plomb, la quinine, l’arsenic, l’alcool méthylique

  • La radiothérapie à la tête

  • La neuropathie optique héréditaire

  • L’abus d’alcool et/ou de tabac

Prise en charge de la névrite optique

Généralement, les symptômes de la névrite optique tels que la douleur ou la vision floue disparaissent au bout de quelques semaines. Pour une petite minorité des cas, la fonction visuelle tend à se dégrader. Une fois la cause déterminée, notamment à travers des examens neurologiques et neuroradiologiques, le spécialiste procèdera à un traitement spécifique. Un traitement anti-inflammatoire intraveineux avec des corticoïdes est souvent indiqué en cas de de trouble sévère de la vision. Lorsque l’affection donne suite à une intoxication, le traitement consistera à endiguer les substances toxiques responsables.

Sources

1. « Atlas de la démographie médicale en France – Situation au 1er janvier 2016 », Conseil national de l’Ordre des Médecins, Dr Patrick BOUET, Président Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS, Géographe de la santé (atlas accessible en ligne).

  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :
  • Auteur de la révision : Dr A. Morjane
  • Date de révision :

1736 neurologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.