Cancers de l'appareil reproductif masculin

Le saviez-vous ?

En 2015, le nombre de nouveaux cas de cancers diagnostiqués en France était estimé à 384 442 (210 082 hommes et 173 560 femmes).

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Généralités

L’appareil génital masculin peut être touché par le cancer.

Le cancer de la prostate est responsable de plus de 10 000 décès par an. Il est la 3e cause de mortalité par cancer chez l’homme. En France, son incidence est de 90 pour 100 000 habitants.

Le cancer du testicule est très rare et concerne 1 à 2 % des cancers chez les hommes. Il survient le plus souvent chez les hommes âgés de 15 à 35 ans. Le cancer du testicule a toutefois un bon pronostic.

Le cancer de la verge est également assez rare et concerne moins de 1 % des cancers chez les hommes. Il survient généralement chez les hommes non circoncis de plus de 60 ans.

Le cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est silencieux et passe souvent inaperçu.. En effet, comme tous les cancers, plus sa découverte est précoce, meilleures sont les chances de guérison.

Il n’existe cependant pas en France de dépistage généralisé du cancer de la prostate mais un dépistage dit « personnalisé » à discuter entre le patient et son médecin reposant essentiellement sur le toucher rectal et le dosage sanguin du PSA à partir de 45-50 ans selon les facteurs de risque familiaux.

En savoir plus sur notre page dédiée – Le cancer de la prostate

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Le cancer du testicule

Le cancer du testicule est rare, mais son incidence a augmenté graduellement ces dix dernières années. Il convient également de mentionner que le cancer du testicule est l’un des cancers qui se soignent le mieux. Il existe deux types de cancer du testicule : les séminomes et les non-séminomes.

La cause exacte du cancer du testicule reste inconnue, mais certains facteurs de risque lui sont associés : des antécédents familiaux de cancer du testicule, le tabagisme ou encore la cryptorchidie.

Les manifestations du cancer du testicule sont :

  • Une masse indolore dans le testicule ;

  • Une douleur sourde au niveau de l’abdomen ou de l’aine ;

  • Un agrandissement du testicule ;

  • Une gêne ou une douleur dans le scrotum ou dans le testicule.

Le traitement du cancer du testicule peut entraîner des complications : des troubles de l’érection ou encore un risque de stérilité. Par ailleurs, les hommes ayant eu un cancer testiculaire sont plus exposés à développer une leucémie ou d’autres types de cancer.

Le cancer de la verge

Le cancer de la verge est assez rare en Europe. En France, son incidence est d’environ 1 cas pour 100 000 hommes. Il représente ainsi 1 % des cancers chez les hommes. Le cancer de la verge touche généralement les hommes de plus de 60 ans. Dans 90 % des cas, les tumeurs surviennent au niveau du gland ou du prépuce.

Les facteurs de risque du cancer de la verge sont le phimosis (sujet n’ayant pas subi de circoncision), les maladies sexuellement transmissibles, le tabac ou encore la photo-chimiothérapie.

Les symptômes du cancer du pénis sont :

  • Une présence de masse sur le pénis ;

  • Un épaississement de la peau du pénis ;

  • Un écoulement malodorant au niveau du pénis ;

  • Une enflure à l’extrémité du pénis ;

  • Une douleur sourde au niveau du pénis ;

  • Une zone qui brûle ou qui démange ;

  • Une éruption rougeâtre.

1112 oncologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.