Radiothérapie : technique utilisant des radiations pour traiter le cancer

Concilio - Radiothérapie : technique utilisant des radiations pour traiter le cancer

Le saviez-vous ?

En 2015, le nombre de nouveaux cas de cancers diagnostiqués en France était estimé à 384 442 (210 082 hommes et 173 560 femmes).

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

 

Présentation

La radiothérapie est un traitement visant à détruire les cellules tumorales à l’aide de radiations. Il s’agit d’une thérapie locorégionale permettant a minima de limiter la capacité des tumeurs malignes à se multiplier. La partie la plus délicate du traitement consiste à éliminer les cellules cancéreuses en épargnant au maximum les tissus sains se trouvant tout autour. Actuellement, cette technique est proposée dans de nombreux cas de patients atteints du cancer. Elle peut conduire à une rémission nette du patient.

Ce traitement peut être associé à la chimiothérapie ou à la chirurgie. Son utilisation est déterminée par le type de tumeur à traiter, sa localisation, le stade d’évolution de la maladie et l’état du patient. En général, les séances sont relativement brèves et ne nécessitent pas d’hospitalisation, car les effets secondaires sont assez rares comparés à la chimiothérapie et se mettent en place à distance du début du traitement. Cependant, les effets indésirables peuvent être d’intensité plus grande chez certains patients hypersensibles aux rayonnements ionisants.

Techniques de radiothérapie

Il existe quatre techniques majeures de radiothérapie, notamment : la radiothérapie externe, la radiothérapie métabolique, la radiochirurgie ou radiothérapie stéréotaxique et la curiethérapie. La radiothérapie externe est la forme la plus répandue et la plus connue du traitement. Dans ce cas, le rayonnement provient d’une source extérieure au sujet. Les appareils utilisant des sources radioactives gamma de cobalt 60 laissent désormais la place aux accélérateurs linéaires d’électrons. Ce type d’équipement produit des faisceaux d’électrons et des rayons X hautes énergies.

La radiothérapie externe se décline en trois grandes techniques : la radiothérapie conventionnelle, la radiothérapie hélicoïdale (ou tomothérapie) et la radiothérapie conformationnelle 3D. La radiochirurgie se présente par ailleurs comme une forme particulière de radiothérapie externe. Cette méthode requiert des équipements spécifiques se servant de faisceaux ultrafocalisés comme le Cyberknife, le Gamma knife ou l’accélérateur avec micro-multilames intégrés.

Dans la curiethérapie, la source du rayonnement radioactif est installée pendant quelques heures ou définitivement dans l’organisme du patient. Elle peut être placée dans une cavité se trouvant à proximité ou directement dans la tumeur. Dans la radiothérapie métabolique en revanche, la source radioactive se présente sous forme de gélule ou de liquide. Une fois introduites dans l’organisme, ces molécules se fixent sur les cellules tumorales.

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Effets secondaires

Les effets indésirables de la thérapie varient en fonction de la localisation de la zone touchée par les rayonnements, et du type de radiothérapie utilisé. Les effets les plus graves sont souvent engendrées par une hypersensibilité aux rayonnements. D’autre part, l’association du traitement à la chimiothérapie peut ajouter les manifestations d’une toxicité médicamenteuse à la radiotoxicité, en plus de potentialiser les effets des rayonnements.

En général, on distingue deux types d’effets secondaires :

  • la radiotoxicité aiguë englobant les effets apparaissant entre quelques jours et 6 mois après le traitement. Elle affecte essentiellement les tissus se renouvelant rapidement comme la moelle osseuse, les muqueuses et la peau
  • la radiotoxicité tardive, regroupant les anomalies survenant 6 mois à 30 ans après la fin de la thérapie. Ces séquelles sont le plus souvent irréversibles et affectent les tissus de soutien. Le patient peut aussi développer une fibrose.

Fort heureusement, pour la majorité des cas, les effets secondaires aiguës sont facilement supportables voire absents, et les effets tardifs rares.

1112 oncologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.