Entropion / ectropion : enroulement anormal du bord libre de la paupière

Concilio - Entropion / ectropion : enroulement anormal du bord libre de la paupière

Le saviez-vous ?

En France en 2018, il faut compter 80 jours en moyenne pour avoir un rendez-vous avec un ophtalmologue.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe Concilio vous accompagne personnellement.

Généralités

Le terme entropion désigne l’enroulement vers la cornée du bord libre de la paupière. Ce problème provoque une irritation ou une inflammation de la conjonctive et de la cornée (kérato-conjonctivite). L’anomalie peut aussi entraîner une surinfection et un écoulement séreux lié. Sur le long terme, un ulcère de la cornée se forme en raison des effets du frottement de la paupière sur la surface du globe oculaire. L’entropion peut être d’origine congénitale, cicatricielle ou spasmodique. La maladie est en général traitée par chirurgie.

L’ectropion se définit comme l’éversion partielle ou totale du bord libre de la paupière. Cette affection touche le plus souvent la paupière inférieure. En raison de son éloignement de la cornée, le bord expose davantage la conjonctive aux agressions extérieures (action de l’air, corps étrangers, etc.). Pour corriger le problème, les médecins privilégient un traitement chirurgical. Le premier objectif de l’opération est de réajuster la paupière décollée à la cornée en réduisant sa longueur.

Ectropion : étiologie

En fonction de son étiologie, on distingue plusieurs formes de cette maladie, notamment :

  • l’ectropion congénital, une anomalie due à un raccourcissement vertical du tissu lamellaire antérieur au cours du développement embryonnaire. Ce problème entraînant une éversion du bord libre de la paupière.

  • l’ectropion cicatriciel résultant d’un raccourcissement vertical dû à une cicatrisation ou une inflammation. Cette affection peut être accompagnée d’un allongement horizontal involutif du bord de la paupière en raison de l’effet d’une traction verticale chronique.

  • l’ectropion mécanique lié à l’apparition de masses tirant la paupière loin du globe (par exemple dans le cas d’’une tumeur). La prise en charge de ce cas particulier nécessite de commencer par le traitement du problème sous-jacent.

  • l’ectropion involutif provoqué par un laxisme horizontal de la paupière. L’anomalie entraine l’étirement de la paupière et le décollement de ses bords

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Formes d’entropion

Suivant la même logique, les caractéristiques étiologiques de l’entropion permettent de distinguer :

  • l’entropion congénital affectant le plus souvent les paupières inférieures et prévalent chez les sujets d’origine asiatique. En général, cette anomalie se résout spontanément lorsque le visage arrive à maturité. Le cas échéant, une chirurgie est à envisager. Le temps de cicatrisation est rapide et l’intervention entraine peu d’inconvénients esthétiques.

  • l’entropion cicatriciel résultant de la cicatrisation du tissu conjonctival palpébral ou tarsoconjonctival. Ce phénomène provoque un enroulement vers l’intérieur du bord libre de la paupière. Parmi les causes les plus fréquentes, on peut notamment citer le trachome, les brûlures chimiques et les traumatismes.

  • l’entropion involutif dû à la conjugaison de trois facteurs : l’apparition d’un écart entre les rétracteurs de la paupière inférieure et la bordure inférieure du tarse palpébral ; la laxité horizontale de la paupière ; et l’énophtalmie relative du globe. L’énophtalmie est plus facile à observer en mettant le patient en position couchée. Cette posture provoque généralement un entropion transitoire lorsque le globe oculaire pèse sur le fond de l’orbite.

843 ophtalmologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.