Indentation sclérale

Concilio - Indentation sclérale

Le saviez-vous ?

En France en 2018, il faut compter 80 jours en moyenne pour avoir un rendez-vous avec un ophtalmologue.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, l’équipe Concilio vous accompagne personnellement.

Qu’est-ce que l'indentation sclérale ?

L’indentation sclérale figure parmi les options de prise en charge du décollement de la rétine. Outre l’action mécanique principale, plusieurs processus visent à la fermeture de la déhiscence.

  • Action mécanique

L’indentation sclérale consiste à diriger la sclère vers l’intérieur de la cavité oculaire en regard de la déhiscence. Ce geste vise à obstruer l’ouverture rétinienne grâce à des matériaux d’indentation non résorbables. Toutefois, des matériaux résorbables peuvent être utilisés dans le cadre de la consolidation de la rétinopexie.

  • Actions accessoires

L’indentation présente également d’autres avantages incluant :

  • La lutte contre les tractions vitréennes

Cette technique est pratiquée en cas de déchirures à clapet ou de bride vitréenne visible.

  • La modification des courants du liquide sous-rétinien

Un décollement de la rétine accuse généralement une ouverture rétinienne, favorable au passage du liquide de la cavité rétinienne vers l’espace sous-rétinien. Une séparation progressive révèle des mouvements oculaires, généralement induits par les ondes provoquées dans ce liquide, creusant l’écart entre rétine visuelle et épithélium pigmentaire. Ainsi, l’indentation fixée en regard d’une déhiscence permet d’orienter ces courants dans le liquide sous-rétinien en vue de l’évacuer vers la cavité vitréenne, et par conséquent, parvenir à une réapplication rétinienne.

Déroulement

L’indentation sclérale commence par le repérage des déhiscences. À partir du schéma pré-opératoire du décollement de rétine et des déhiscences, le spécialiste recherche les ouvertures rétiniennes. D’autre part, l’examen du fond d’œil est régulièrement effectué en indentant la sclère pour mieux repérer les déhiscences. À l’issue de cette première opération, il s’agit alors de mettre en place les passants coulants, des fils tressés non résorbables. À l’aide d’une aiguille spatulée, ils peuvent être alignés soit parallèles au limbe afin d’obtenir un long passage intrascléral, soit perpendiculaires au limbe. Le serrage des sutures est précédé de la rétinopexie des déhiscences, et ce, sous contrôle ophtalmoscopique. Ensuite, le matériel d’indentation est attaché par des sutures préalablement serrées. En cas d’indentation segmentaire, les extrémités doivent être biseautées pour éviter le risque d’érosion conjonctivale.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.


Choix de l’indentation

En dehors de la prolifération vitréo-rétinienne, on peut prétendre jusqu’à 90% de guérison anatomique des décollements de rétine liés à une ou plusieurs déhiscences, grâce à la combinaison de la rétinopexie et l’indentation.

Il n’existe aucune différence entre les types d’indentations, quelle que soit l’orientation radiaire ou longitudinale, leur mode de fixation intra ou épisclérale ainsi que le choix du matériau. Il revient au sujet de déterminer la méthode la plus adaptée à sa pathologie.

Aujourd’hui, l’utilisation de cette technique isolée s’est réduite à des cas très particuliers de décollement de rétine. On opte généralement pour des techniques de vitrectomie postérieure associées à une chirurgie par voie externe.

Cette intervention se pratique sous anesthésie locale, avec sédation du patient.

843 ophtalmologues recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.