Instabilité ou luxation de rotule

Le saviez-vous ?

En France, une grande majorité de la population doit faire face un jour à un problème orthopédique. Ainsi 150 000 prothèses de hanche et 100 000 de genou sont posées par an.

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la maladie, l’équipe médicale de Concilio vous accompagne personnellement.

Qu’est-ce que l’instabilité de rotule ?

L’instabilité de rotule représente un traumatisme du genou au cours duquel la rotule se luxe et sort de son axe dans la plupart des cas. Ce phénomène peut survenir spontanément sans choc ou suite à un faux mouvement. Chez la majorité des patients observés, la rotule prend place de manière spontanée avec néanmoins un saignement articulaire.

Le diagnostic

Le diagnostic se révèle facile lorsque le patient se présente avec la rotule luxée. Un interrogatoire vise à connaître s’il y a eu d’autres épisodes identiques ou s’il y a eu une instabilité. Des examens complémentaires sont ensuite effectués, entre autres la radiographie standard. Elle permet de déceler la présence de stigmates de luxation récente ou ancienne. Cette étape permet également de vérifier des formes de rotule et du fémur irrégulières, secondaires à l’instabilité rotulienne.

Pourquoi être bien accompagné en cas de problème de santé ?

Concilio vous permet de bénéficier du meilleur du système de santé. Notre équipe médicale vous accompagne de manière personnalisée dans toutes vos problématiques de santé.

  • Dans 45% des cas, votre diagnostic ou votre traitement médical pourraient être optimisés.
  • 9 médecins sur 10 ont déjà prescrit des actes injustifiés : actes chirurgicaux, examens, doublons, mauvaises pratiques…
  • Tous les centres hospitaliers ou centres de traitement ne sont pas égaux. Certains d’entre eux sont plus ou moins adaptés à votre maladie.
  • La médecine se spécialise de plus en plus. Il est parfois complexe d’obtenir une information fiable et de s’orienter vers le bon médecin adapté à votre besoin.

Pour votre santé et celle de vos proches, mettez toutes les chances de votre côté avec Concilio.

Le traitement

Face à un premier épisode de luxation, le médecin prescrit généralement un traitement médical. A priori, si la rotule n’est pas réduite de façon spontanée, il vise à replacer celle-ci sous antalgique ou sous anesthésie si besoin. Sans urgence, en cas de récidive ou d’instabilité de la rotule, trois techniques peuvent être envisagées :

  • La reconstruction du ligament patello-fémoral médial

Ce type d’intervention consiste à réaliser trois petites incisions en vue de prélever le greffon, de permettre son passage et sa fixation sur la rotule. Le transplant est enfin fixé sur l’épicondyle fémoral médial.

  • L’abaissement de la tubérosité tibiale antérieure

Au cours de cette opération, l’incision se fait sur la face antéro-interne du genou.

  • La ténodèse du tendon rotulien

Cette intervention est possible si la longueur du tendon est supérieure à 52 mm.

  • La médialisation de la TTA

Lors de la médialisation de la TTA, l’incision est effectuée sur la face antéro-interne du genou.

  • La trochléoplastie

La trochléoplastie est une technique assez exigeante et difficile, car elle consiste en un relèvement de la berge latérale ou un creusement de la trochée. L’intervention fait appel à des conditions rigoureusement aseptiques, en bloc opératoire ou en salle d’orthopédie. Selon l’état général du patient, elle peut se faire sous anesthésie générale ou locorégionale.

Après l’intervention

À l’issue de ces interventions chirurgicales, l’immobilisation totale du genou dans une attelle amovible est recommandée pendant trois semaines. Outre ce délai, une rééducation est prescrite afin de mobiliser le genou dans l’axe uniquement. Cette technique permet également de stimuler le quadriceps, qui est susceptible de fondre. Si l’appui est autorisé, des médicaments antalgiques et des anti-inflammatoires sont tout de même recommandés. Un traitement anticoagulant est également nécessaire pour prévenir les phlébites.

  • Auteur : Dr F. Reinaud
  • Date de création :

1024 chirurgiens orthopédistes recommandés par leurs pairs ont été identifiés par Concilio.